Le bulletin de paie simplifié

Document crucial, le bulletin de paie est devenu au fil du temps une « énigme » pour les salariés, qui ne retiennent que le net à payer en bas de page.

Le gouvernement entend changer la donne « d’ici 2017 » avec une version qui sera « lisible et intelligible ». Revoir la fiche de paie, qui bat des records de complexité en France, faisait partie des 50 premières mesures dévoilées en avril 2014 dans le cadre du « choc de simplification », voulu par François Hollande.

Ce nouveau bulletin sera plus lisible, plus pédagogique, le nombre de lignes sera divisé par deux avec des libellés plus clairs et une structuration par postes de charges.

L’idée serait donc de regrouper par thème les différentes rubriques de cotisations afin que le salarié sache combien il cotise au titre de la santé, de la retraite ou du Pôle Emploi par exemple.

L’expérimentation devrait être mise en place pour les entreprises volontaires en janvier 2016, avec une obligation pour les entreprises de plus de 300 salariés en 2017 puis une généralisation en 2018.

Toutefois, même si l’idée semble séduisante, de nombreux obstacles vont se dresser devant cette simplification, comme la modification des logiciels de paie (avec un cout élevé qui devra être pris en charge par les entreprises), l’harmonisation des intitulés de rubriques de cotisations qui changent d’une entreprise à une autre et le versement des cotisations auprès des différentes institutions.

Le chemin semble long et semé d’embuches mais quel important changement dans le bulletin de paie d’après-guerre qui ne comptait que 3 lignes !

Sandrine KY, Responsable Paie AD’Missions