S’orienter vers le portage salarial


Cela fait quelque temps que vous souhaitez changer de voie professionnelle ? Voire de statut ? Devenir consultanttravailleur indépendant ou créateur d’entreprise vous tente ? Oui, mais voilà, la marche à suivre vous semble interminable et semée d’embûches ? Ne vous inquiétez pas, des solutions alternatives adaptées à chaque profil, sous de nouvelles formes, voient régulièrement le jour sur le marché du travail. En prenant le temps de bien comprendre ce que vous voulez, et surtout ce que vous ne voulez plus, vous commencerez à y voir plus clair pour affiner votre nouveau projet professionnel.

Connaissez-vous les sociétés de portage ? Ces prestataires de services vous proposent un accompagnement personnalisé. Pourquoi choisir ce système plutôt qu’un autre ? En assistant à une réunion d’information, vous comprendrez mieux leur fonctionnement, qui rencontre de plus en plus d’adeptes. Vous jaugerez ainsi si vous êtes prêt à démarrer l’aventure. Vous prendrez conscience de sa crédibilité et verrez si vous vous sentez apte à prospecter de nouveaux clients, étant donné que c’est tout un art.

Des astuces bonnes à savoir

Nous organisons tous notre travail différemment, puisque chacun a son propre mode de fonctionnement. L’essentiel est de trouver son équilibre et de réussir à gagner sa vie. Devenir freelance est une solution qui offre des avantages et des inconvénients. Par exemple, trouver régulièrement une nouvelle mission demande un savoir-faire, et un savoir-être particuliers.

Il existe des guides pratiques qui peuvent considérablement vous aider, notamment à choisir votre statut juridique. Il est également possible de simuler vos prestations, afin de voir ce qu’elles pourraient vous rapporter une fois que vous vous lancerez en tant que véritable porté.

Voici une compilation d’astuces qui vous permettront de bien commencer votre parcours d’entrepreneur individuel :

  • Chouchouter votre réseau : il est crucial. Vous devrez régulièrement soigner vos anciennes relations, tout en prenant en considération les nouvelles. Savez-vous que de nombreuses associations se proposent de vous mettre en relation avec des acteurs importants pour la création de votre société ?
  • Se rendre dans les lieux où le business se crée : allez visiter des pépinières d’entreprises ou bien encore des espaces de coworking. Et laissez-y vos cartes de visite. Plus vous serez visible et avenant, plus on se rappellera de vous et des services que vous proposez.
  • Contacter des organismes professionnels : chaque département/région a son lot de réseaux d’entrepreneurs, véritable pépite qui pourra vous faire rencontrer des apporteurs d’affaires, d’autres indépendants avec qui collaborer de temps en temps, pourquoi pas ?
  • Se former régulièrement : c’est important, afin de toujours être au courant des dernières avancées dans votre branche professionnelle. Et surtout, de savoir répondre aux attentes de vos clients, souvent très précises et pointues.

Des conseils pour bien commencer

Afin de vous assurer une bonne gestion du temps et un développement commercial motivant, pour décrocher des missions passionnantes et fidéliser vos clients, nous vous suggérons ce plan d’action :

  • Discuter le prix de votre prestation avec votre client : vous toucherez la moitié des honoraires versés par votre client, l’autre étant pour la société de portage, mais libre à vous de les fixer au départ.
  • Améliorer votre discours commercial : afin de bien vendre vos compétences professionnelles, il est impératif de peaufiner votre présentation, mettant en avant votre expertise.
  • Devenir apporteur d’affaires : si vous êtes dans l’impossibilité d’accepter une mission, pour quelque raison que ce soit, vous pouvez la proposer à d’autres salariés portés de votre réseau. Vous toucherez, en contrepartie, une prime qui s’ajoutera à votre salaire mensuel.
  • Parlementer vos frais de mission : vous avez la possibilité de demander à votre client de prendre en charge le montant de vos frais kilométriques, mais également de vos repas, si besoin est.
  • Faire défrayer vos frais de fonctionnement : si vous gardez vos justificatifs comme preuves, vous pourrez, la plupart du temps, vous faire rembourser votre abonnement téléphonique ou Internet, par exemple. Le pourcentage de remboursement de ces frais peut varier d’une société à l’autre.
  • Mutualiser vos coûts de prospection : pour vous aider à limiter vos dépenses de prospection, vous pouvez les partager avec d’autres freelances de votre société de portage, qui peut en prendre une partie en charge.

Avis de portés satisfaits de leur choix

Beaucoup de consultants ayant choisi de s’orienter vers le portage salarial ne regrettent pas leur choix. Chacun y trouve son compte selon son profil, son parcours, ses compétences, ses aspirations et ses choix professionnels. Il y a plusieurs étapes clés à franchir avant de se lancer, mais en allant à votre rythme sur le chemin de votre réflexion, vous les franchirez aisément.

Pour vous guider encore un peu plus, nous avons recensé plusieurs témoignages, dont nous vous faisons part dans les grandes lignes :

  • « Le portage salarial répond en tous points à mon besoin de liberté, de souplesse et de fiabilité. »
  • « Le portage salarial m’a permis de prendre le risque de me lancer dans l’entrepreneuriat, sans avoir la pression des charges sociales. »
  • « Le portage salarial permet d’exercer une activité qui, lorsqu’elle fonctionne, est mutable vers une entreprise. Le statut n’est pas important, l’essentiel est de créer son activité. »
  • « Le portage salarial apporte de la crédibilité vis-à-vis des clients, une facilité d’organisation non négligeable, sans oublier un gain de temps notable. « 
  • « Le portage salarial est une solution optimale pour tester et lancer son activité sans prendre de risque, tout en étant aux manettes. »
  • « Le portage salarial me permet de dispenser des formations, de bénéficier d’un numéro de formatrice et d’en faire profiter mes clients : c’est un argument commercial supplémentaire. »

Bien sûr cette liste est non exhaustive, mais demeure assez représentative des avis de bon nombre d’entrepreneurs ayant opté pour le portage salarial.

Pour approfondir le sujet :

Newsletter