Faire appel au portage salarial, mode d’emploi

Se mettre à son compte en minimisant les contraintes et en conservant la protection qu’offre le Code du travail au salarié peut passer par le portage salarial. Il fait partie des nouvelles formes d’indépendance et il connait un véritable essor. Comment accéder à ce statut dans la pratique ?

Comment faire appel au portage salarial

Le portage salarial est-il bien adapté à mon cas ?

Le professionnel qui veut devenir indépendant afin d’effectuer des prestations de services dispose d’une large gamme de possibilités. Passer par l’intermédiaire d’une société de portage salarial peut permettre d'éviter certaines difficultés. Par exemple, à la différence du statut d’auto-entrepreneur, le portage salarial vous permet de disposer d’une couverture sociale complète.

Le consultant freelance en portage salarial a un statut juridique de salarié, mais sans vrai lien de subordination. Sa responsabilité civile professionnelle ainsi que sa gestion administrative sont assurées par la société de portage. Il n’a pas besoin de créer de structure juridique dédiée à son activité, c’est un gage de simplicité dans la démarche. Il est assez récent en fait de pouvoir avoir un projet d’entreprise sans avoir besoin de créer son entreprise immédiatement. Pour les prestataires de services intellectuels, comme pour un consultant informatique par exemple, cette solution est à étudier avec attention. Nous y revenons plus en détail dans notre page : à qui s’adresse le portage salarial ?

Quand il s’agit de cumuler un statut de consultant indépendant et un autre emploi principal, il faut s’assurer que cela est possible. Il faut par exemple que les sociétés avec lesquelles des missions vont être réalisées ne disposent pas déjà en interne de compétences comparables aux vôtres. Il faut bien être conscient qu’il ne s’agit pas là de remplacer une embauche directe et durable. Bref, il faut remplir les conditions pour faire du portage salarial.

Nous allons illustrer notre propos en passant en revue deux situations classiques qui poussent à se poser la question :

En début d’activité, se lancer sans créer la moindre structure

De nombreux jeunes diplômés se demandent comment devenir indépendants sans les lourdeurs de la gestion administrative de la création d’une entreprise. Ils vont naturellement être tentés par l’auto-entrepreneuriat. C’est facile, rapide et des aides existent sous forme d’allègement de charges sociales. Mais très vite, certaines difficultés peuvent apparaître. Louer son logement est parfois un parcours du combattant, en l'absence de fiches de paie. L'assurance responsabilité civile ne couvre pas les activités de consultant. 

Quand on dispose de quelques prospects sérieux, il est tout à fait possible de démarrer sans prendre de risques ni créer de structure, grâce au système du portage salarial

En cours d’activité, se diversifier ou bien se reconvertir

La période durant laquelle la norme du marché du travail était de se faire embaucher par une société et y effectuer toute sa carrière est derrière nous. C’est un fait et il n’y a pas à le regretter ou non. Les occasions d’envisager une reconversion professionnelle sont multiples. Cela peut être par choix personnel ou de façon subie. 

Avec une carrière déjà existante derrière soi, on dispose d’un réseau professionnel de contacts. Plutôt que de se lancer sans aide extérieure, les accompagnements proposés par les sociétés de portage salarial peuvent aider à élargir ce réseau et à bien réussir la transition vers l'indépendance. 

Nous avons établi une page qui vous est spécifiquement dédiée, vous qui désirez bien négocier ce virage dans votre vie professionnelle : reconversion professionnelle et portage salarial.

L’agence de portage salarial

Devenir indépendant, cela peut passer par la création de son entreprise. La séparation entre ses biens propres et son activité professionnelle va de pair avec une certaine lourdeur de gestion. Si l’on fait le choix du statut d’auto-entrepreneur, on fait une croix sur tous les avantages sociaux, dont l’assurance chômage et quasiment les caisses de retraite. La troisième voie propose à la fois le régime social du salarié et l’activité indépendante. Pour cela elle fait intervenir une tierce partie, la société de portage salarial qui sert d’interface entre le freelance et le client final.

Ce n’est pas une agence d’intérim

Le portage salarial n'a rien en commun avec l'intérim. Une entreprise fait appel à l’intérim pour renforcer ponctuellement son équipe dans des missions qu’elle maîtrise en interne. Un candidat intérimaire est destiné à s’intégrer dans un environnement existant, et à effectuer la mission qui lui est assignée par la hiérarchie. Même si la société de portage peut, par son réseau, disposer d’offres de missions, celles-ci ne sont pas supposées être acceptées d’office par un de leurs intervenants. Rappelons que malgré le terme de salarié, les indépendants sous convention de portage ne sont pas des subordonnés. Ce n’est qu’une des facettes du métier de l’agence spécialisée en portage salarial.

Un même métier à la base, mais un choix diversifié

Une société de portage salarial doit être uniquement dédiée à l’activité de portage. C’est une obligation légale qui s’impose à toutes. Quand on compare rapidement, on peut voir que les grilles de base de rémunérations sont globalement les mêmes. Les points communs étant établis, il est utile de voir les éléments qui vont permettre d’en sélectionner une plutôt qu’une autre. Certaines sont structurées sous la forme de groupements. Celles-ci travaillent de façon étroite en réseau. Les technologies modernes sont censées abolir les distances. Mais les implantations physiques régionales varient et le contact humain direct ne doit pas toujours être négligé. Bien choisir son agence de portage salarial, c’est en fait la première mission avant de signer une convention de portage.

Des frais comparables au salariat habituel

À part en travail non déclaré, illégal, il existe une chose incontournable que l’on appelle les charges sociales. Certes, il est difficile de lutter avec le très faible taux, temporaire, d’un auto-entrepreneur en début d’activité et éligible à l’ACCRE. L’aspect le plus visible de l’activité de la société de portage salarial est la gestion comptable et le passage de la notion de facturation à celle de salaire net. Pour cela, elle touchera un petit pourcentage sur le montant de chaque contrat de prestation.

Il faut bien voir que cette délégation vous fait économiser du temps et donc de l’argent. En effet, ce travail est effectué en temps partagé pour un grand nombre d’intervenants. Il est beaucoup plus efficace que vous vous concentriez sur votre métier plus rémunérateur pendant cette durée. La société de portage salarial peut éventuellement se révéler apporteuse d’affaires pour lesquelles elle prend alors une rémunération spécifique. Afin de faire un point de détail, nous vous proposons de vous référer à notre page : les frais de fonctionnement du portage salarial.

Idée à retenir :

Même si les métiers sont les mêmes du fait du cadre juridique, certains détails varient entre deux sociétés de portage salarial. Pour se faire une idée, on peut utilement utiliser un comparateur en ligne.

Pour approfondir le sujet :