Étude du marché du portage salarial

En tant qu’auto-entrepreneur ou consultant freelance, vous vous demandez peut-être qu'est-ce que le portage salarial ? Il s'agit d'un moyen de vous affranchir des contraintes administratives, juridiques, fiscales et de comptabilité, tout en conservant vos avantages. Un bon moyen de se consacrer exclusivement à son activité professionnelle.

Une société de portage salarial vous offre la possibilité de retrouver les avantages du statut de salarié. Un véritable atout pour tout indépendant soucieux de son avenir. En effet, les indépendants ne bénéficient plus de la couverture sociale classique et de la cotisation retraite. Les prises en charge en cas d’arrêt maladie ne sont plus assurées non plus et peuvent coûter cher.

En adhérant à une société de portage, vous pourrez profiter des avantages sociaux comme :

Avec ce genre d'avantages, il est facile de comprendre pourquoi de plus en plus d'indépendants souhaitent obtenir le statut de consultant ou de porté. Surtout lorsque l'on souhaite travailler autrement et s'affranchir du Code du travail des salariés. Quelles sont les opportunités qu'offre le portage salarial ? Comment évolue le marché du portage salarial ?

Étude du marché du portage salarial 

Les acteurs du marché du portage salarial 

Les différents acteurs concernés par le portage salarial sont les travailleurs indépendants de manière générale. On dénombre notamment parmi eux :

Le marché du travail de l'entrepreneuriat est jalonné de contraintes en tout genre. Le changement de statut juridique est assez anxiogène pour toute personne souhaitant créer son entreprise. C'est là qu'intervient la société de portage salarial. En échange d'une comission de l’ordre de 8 % du CA en moyenne, elle prend en charge la partie administrative du consultant porté.

La facturation de vos interventions est toujours de votre ressort, mais les règlements sont directement attribués à la société de portage. En fin de mois, vous recevez un salaire net après avoir payé les charges sociales, salariales et patronales. Ce n'est que grâce à ce type de contributions qu'il est possible de retrouver un statut de salarié en gardant le statut d'indépendant.

Par exemple, les allocations chômage (Assedic) sont à nouveau perceptibles en cas de pénurie de missions. Ce genre de garantie permet d'assurer un minimum de rentrées de trésorerie pendant les périodes difficiles. La tendance de ces dernières années démontre que le marché du portage est en pleine évolution. Cette offre de services a su convaincre beaucoup de travailleurs ayant le statut d'auto-entrepreneur.

L’évolution du marché ces dernières années

La tendance du marché parle d'elle-même. En 2013, on dénombrait pas moins de 50 000 salariés portés, représentant un CA de 500 000 €. En 2017, c'est près de 70 000 de salariés portés sur le territoire. Une croissance constante qui révèle bien les réels bénéfices qu'apportent les sociétés de portages à leurs clients.

Les prévisions pour les prochaines années sont de bon augure. Le portage devrait créer pas moins de 600 000 emplois d'ici à 2025. De quoi convaincre les plus sceptiques du bien-fondé de ce marché. La société de portage est particulièrement appréciée de certaines activités professionnelles du web marché :

Le portage salarial en informatique est nettement dominé par les développeurs et les web masters qui, à travers cette solution, à mi-chemin entre deux statuts, trouvent plus de flexibilité et de temps à consacrer à leur activité professionnelle.

Une telle structure juridique permet en effet de facturer ses prestations de services et de cumuler un régime social classique (protection sociale). Devenir consultant indépendant n'est plus un risque et se mettre à son compte devient plus sûr.

Les perspectives du marché

Avec un marché du travail de moins en moins ouvert, il devient de plus en plus difficile de décrocher un CDI. La montée de précarisation des travailleurs les pousse à devenir indépendants. Ce choix de statut n'offrant pas de garanties convenables, le portage salarial à de beaux jours devant lui. Avec l'émergence de nouveaux métiers, particulièrement liés au web, le portage salarial va continuer de se développer.

D'ici 2025, le chiffre d'affaires réalisé par le portage salarial devrait être de 15 milliards d'euros et représenter près de 5 % de l'emploi national. Ces estimations tendent à montrer l'impact futur d'un tel marché sur l'économie (0,9 % du PIB).

Avec de telles prévisions, le portage salarial est bel et bien digne de confiance et mérite d'être étudié. Il est néanmoins nécessaire de bien se renseigner avant de signer un contrat avec une société de portage.

Bien choisir sa société de portage salarial

Lors d'une reconversion professionnelle et d'une adhésion à une société de portage, il faut être vigilant. Une bonne étude des références de la société et de son expérience est indispensable. En signant un contrat (CDD ou CDI) avec une société de portage, vous vous engagez à déléguer une partie de vos responsabilités en échange d'une part de votre salaire.

La société prend le rôle d'expert comptable et de gestionnaire administratif pour votre activité. Il est donc important de ne pas confier ce genre de responsabilité à une entité peu scrupuleuse. De même, il est important de ne pas se laisser convaincre par une simulation de salaire trop détachée de la moyenne.

Votre salariat (condition de salarié) doit être équivalent à celui d'un salarié classique, en adhérant au portage salarial. Prenez garde aux détails de votre contrat avant de le signer afin d'éviter tout malentendu. En choisissant un partenaire digne de confiance, vous pourrez vous consacrer pleinement à votre activité. Avec moins de pression, de risques et plus de couvertures en cas d'arrêt maladie et de vacances.

Pour approfondir le sujet :