Portage salarial : une gestion des missions simple et transparente

À une époque où l'entrepreneuriat est encouragé, l'État ne cesse d'élargir la juridiction des créateurs d'entreprise pour dynamiser le marché de l'emploi. Le portage salarial s'impose aujourd'hui comme un statut juridique de plus en plus plébiscité auprès des travailleurs indépendants. Et pour cause, ses avantages sont multiples et permettent d'allier salariat avec notamment un vrai salaire net mensuel, et statut freelance à la perfection. Le principe consiste à placer l'indépendant dans un cercle vertueux de travail à trois acteurs : lui-même, soit le porté, l'entreprise à laquelle il vend son expertise et la société de portage salarial qui fait office d'intermédiaire. 

En passant par le portage salarial, cet entrepreneur individuel bénéficie d'un accompagnement personnalisé dans la gestion administrative, juridique et comptable de son activité professionnelle. Mais alors quid de la gestion de ses missions ? Si la société de portage l'aide dans sa prospection, il reste totalement libre de choisir la prestation intellectuelle qu'il souhaite. Pour bien saisir cette logique de gestion, il est pertinent de relever les principales spécificités liées au portage salarial.
Gérer ses missions avec le portage salarial

Consultants indépendants : bénéficiez d’une offre de missions sur mesure

Parmi les nombreux avantages relatifs au portage salarial, celui de profiter d'une offre étendue de missions est considérable. En effet, le consultant indépendant dispose d'une prospection plus légère, en partie due au réseau professionnel dont il a accès. Penchons-nous sur ces points plus en détail. 

Comment trouver des missions ? 

Si la société de portage salarial accompagne le porté, il n'en reste pas moins qu'il se doit d'effectuer une bonne prospection comme n'importe quel indépendant. Avant toute chose, il est nécessaire de bien évaluer son expertise. Que l'on soit informaticien, responsable financier ou data analyst, se poser les bonnes questions sur ses compétences est primordial. Le porté doit ainsi identifier sur quels types de secteurs il désire se positionner. Son champ de prospection sera ainsi moins large, soit un réel gain de temps pour ses recherches. Estimer son savoir-faire permet d'être davantage crédible face à un prospect potentiel, ce qui le rassurera instantanément. Il est également plutôt conseillé d'établir une grille commerciale claire que l'indépendant pourra montrer à ses prospects. Ces derniers auront ainsi la certitude que les tarifs ne sont pas énoncés au hasard, mais qu'ils sont le fruit d'une longue réflexion

Parlons des offres à proprement parler, le cœur de notre analyse. En tant que salarié indépendant, le porté a la chance de pouvoir accéder à une importante variété d'offres de missions. Autre avantage, ces missions sont généralement soumises en premier lieu au consultant indépendant avant d'être publiées sur des sites d'emploi. La société de portage possède un certain nombre de partenariats avec des petits ou grands comptes qui n'hésiteront pas à faire appel à elle pour employer une personne en externe. Le consultant indépendant peut également doubler ses chances de trouver une mission en se dirigeant vers sites d'emploi classiques ou via n'importe quel autre biais de communication.

Les appels d'offres sont également un excellent moyen de postuler pour des projets d'envergure. Mieux, les consultants indépendants considèrent les appels d'offres publics comme un vrai eldorado, mais souvent inaccessibles. La société de portage intervient ainsi en tant qu'accompagnateur en aidant le porté à réaliser l'offre la plus complète et pertinente possible. 

Créer son réseau professionnel grâce au portage salarial

L'autre atout de taille avec le portage salarial concerne le réseau professionnel. On le sait, aujourd'hui l'emploi tend à s'émanciper des traditionnelles offres publiées sur des sites spécifiques. La recommandation et le bouche-à-oreille ont un rôle bien plus puissant dans une recherche d'emploi. Lorsque l'on fonde son entreprise, certaines personnes n'ont pas la chance de connaître des professionnels pouvant les aider. C'est également un des rôles-clés de la société de portage salarial, celui de rendre très accessible au consultant un véritable réseau d'experts

Une société de portage telle que AD'Missions facilite l'échange entre les professionnels grâce un réseau étendu. Plusieurs pôles d'expertises sont mis en place afin de favoriser le partage d'un savoir-faire précis. Les interactions peuvent s'établir plus naturellement en créant une véritable synergie entre tous. Un autre consultant n'hésitera pas à faire appel au travailleur indépendant s'il entend dans son réseau la recherche d'un besoin pouvant être comblé par son savoir-faire. 

En appartenant à un réseau professionnel, le porté peut également participer à des événements professionnels organisés par la société. Ce genre de soirées est une aubaine pour les consultants indépendants puisqu'une simple rencontre peut rapidement aboutir sur la concrétisation d'une mission. Les soirées réseau sont des occasions en or pour présenter son expertise à d'autres professionnels. 

Une activité professionnelle diversifiée

À l'instar de toute activité professionnelle indépendante, le porté est libre de gérer son projet d'entreprise à sa guise. Pour réaliser ses missions, le consultant indépendant est soumis à un contrat de prestations de services avec l'entreprise cliente. Nous aborderons également le cas de sous-traitance avec des missions à l'étranger

Contrat de sous-traitance et portage salarial

La spécificité principale du portage salarial demeure dans la relation à trois branches entre chacun des acteurs de la prestation. Si le salarié indépendant est lié à la société de portage salarial par un contrat de travail, il pourra vendre son savoir-faire à un client seulement grâce à un contrat de sous-traitance. Ce contrat est établi par la société de portage qui se charge également de le faire signer auprès dudit client. Une copie de ce contrat est ensuite remise au consultant une fois la signature effectuée par les deux parties prenantes.

À ne pas confondre ! Avec le portage salarial, un contrat de sous-traitance n'est nullement un contrat de travail. Aucune autorité ou notion de hiérarchie ne doit être imposée au consultant indépendant.

Le travailleur indépendant n'étant pas le signataire direct du contrat de sous-traitance, seules les deux autres parties sont soumises au droit commun. C'est la société de portage salarial qui est responsable à l'égard de l'entreprise cliente. Le consultant indépendant se veut ainsi comme un simple agent de la société. En cas de faute auprès de son client, sa responsabilité individuelle ne sera pas engagée à l'inverse de sa responsabilité contractuelle. En effet, tout manquement vis-à-vis du client devra être justifié auprès de sa société de portage qui l'emploie. Cette dernière pourra rompre le contrat de travail les unissant ou bien lui réclamer des dommages et intérêts en cas de faute lourde. 

Au vu des nombreuses infractions du Code du travail, l'État réclame désormais une déclaration de vigilance URSSAF lorsqu'une mission est estimée à 5 000 € HT minimum. Cette nouvelle législation permet de lutter plus efficacement contre le travail dissimulé, qui peut entraîner un redressement forfaitaire des charges sociales à auteur de 25 % du plafond de la Sécurité sociale. 

La gestion de ses missions à l’étranger

Un salarié indépendant n'est pas contraint d'exercer son activité professionnelle dans le seul territoire français. Avec l'appui de la société de portage, il peut au contraire facilement consentir à mener à bien des missions à l'étranger. Dans cette optique, telle n'importe quelle prestation française, la société de portage prend en main l'ensemble de la facturation client, l'établissement puis la signature du contrat de sous-traitance. Le consultant indépendant peut alors travailler sereinement. 

Si le porté est voué à se déplacer à l'international, quelques contraintes peuvent intervenir, notamment en termes d'administratif ou de fiscalité. Pour réaliser des prestations, deux statuts sont réclamés : le détachement et l'expatriation. En réalisant une mission ponctuelle, le consultant restera soumis à la législation du territoire français. Si cette mission a une durée excédant les six mois, le consultant indépendant disposera d'une couverture sociale et des tarifs différents. Il est par ailleurs recommandé d'adapter ses tarifs à la rémunération du pays d'accueil.  

Des spécificités liées à un contrat avec la société de portage

Bien gérer ses missions, c'est aussi bien saisir les particularités de son contrat de portage. La réalisation d'une mission est le point de départ d'un lot de contraintes liées à son activité. Voyons ainsi en quoi une facturation mérite d'être transparente et la fin de contrat anticipée

L’importance d’une bonne facturation

Quelle que soit la profession exercée, il est essentiel d'avoir recours à une facturation la plus adaptée possible à la mission. Un client appréciera d'autant plus une prestation de services si elle est expliquée de façon claire dans le contrat de sous-traitance. Il faut noter par ailleurs que si la société de portage gère le projet d'entreprise du consultant, celui-ci doit néanmoins établir chaque mois un compte-rendu d'activité mensuel. Plusieurs types de facturation peuvent être proposés : 

Le client sera attentif à la transparence du devis et de la facturation. Nul doute que cette qualité lui permettra de refaire appel au consultant indépendant pour un autre besoin. 

La gestion de sa fin de contrat

Un contrat avec une société de portage est bien évidemment non éternel. En fonction qu'il s'agisse d'un CDD ou d'un CDI, la façon de mettre un terme à ce contrat variera. Pour un contrat à durée déterminée, celui-ci peut être renouvelé à deux reprises maximum. Une non reconduite engendrera le versement d'une prime de précarité ainsi que des allocations chômage. L'ancien consultant indépendant pourra également continuer à profiter d'un certain nombre d'avantages tels que le droit à la formation et une participation à des événements professionnels

Quant au contrat à durée indéterminée, le processus est similaire à un contrat de travail traditionnel. Les deux parties prenantes peuvent demander une rupture à n'importe quel moment. Seule variation : la société de portage salarial devra recevoir l'accord de son consultant pour rompre ledit contrat. Ce qui n'est pas le cas du travailleur indépendant qui a pleinement le droit de réclamer son terme par sa seule volonté. 

Pour approfondir le sujet :