Un statut de salarié combiné à des missions menées en toute indépendance : pourquoi s’orienter vers la voie du portage salarial ?

Vous êtes freelance indépendant et vous aimeriez trouver un statut plus sécurisant ? Vous êtes en reconversion professionnelle et vous souhaiteriez devenir consultant sans supporter les risques du travail à son compte ? Vous êtes à la retraite et à la recherche d'une activité professionnelle pour mettre à profit votre expertise ? Le portage salarial est donc une solution toute trouvée, puisqu'à mi-chemin entre le salariat et l'indépendance, il offre une véritable sérénité et toute la liberté de gérer son activité à sa guise.

Afin de tout savoir sur le portage salarial, cette page vous fournira les clés pour comprendre quels sont les intérêts de ce statut comparé au salariat traditionnel et aux systèmes de travail en totale indépendance. Vous en apprendrez également un peu plus sur les avantages qu'offre le portage salarial dans le cadre de l'amélioration de vos compétences et la construction de votre expertise professionnelle.

Pourquoi choisir le portage salarial ?

Jouir d’un compromis intéressant entre sécurité du statut salarial et indépendance

Grâce au portage salarial, les craintes liées au statut d'auto-entrepreneur ou d'entrepreneur individuel sont largement minimisées. En effet, le statut juridique de salarié porté vous permet d'abord de bénéficier d'une multitude de garanties qui sécurisent votre situation :

Tous ces avantages se combinent à ceux du statut d'indépendant, qui vous offrent la liberté de gérer votre vie professionnelle comme bon vous semble. Par exemple, vous restez maître de la gestion de votre temps de travail, aussi bien dans la réalisation de vos prestations de services que dans la prise des congés payés. De plus, vous choisissez les prestations et les clients qui vous intéressent, puisque vous postulez aux missions qui vous intéressent et prospectez auprès des entreprises avec qui vous aimeriez travailler. Ce statut juridique est également une manière de gérer votre budget sans réelles contraintes, car vous négociez les tarifs de vos prestations de services avec le client sans que la société de portage n'intervienne. De plus, là où un salarié « classique » a une faible marge de manœuvre quant au montant de son salaire et où l'auto-entrepreneur ne peut pas dépasser un chiffre d'affaires de 70 000 € par an, un consultant indépendant salarié peut pratiquer les tarifs qu'il souhaite et refuser une mission si aucun accord n'est conclu sur le montant des honoraires.

Lancer et tester votre activité sans risque et à moindres frais

Si le portage salarial séduit de plus en plus de prestataires de services, c'est aussi car il s'agit d'un statut qui permet de tester son activité professionnelle sans supporter les risques de la création d'entreprise. Vous êtes en effet un salarié à part entière, certes soumis au lien de subordination hiérarchique, mais sans le facteur stress généré par l'insécurité et les lourdes charges d'un statut indépendant. 

Cet aspect financier peut aussi vous inciter à tester le métier de consultant en portage : contrairement à l'auto-entrepreneuriat, vous avez la possibilité de déduire les frais de fonctionnement, vous n'êtes pas soumis à la CFE (cotisation foncière des entreprises) et vous n'êtes pas limité en chiffre d'affaires. De même, en comparaison à l'EIRL (entreprise individuelle à responsabilité limitée), vous n'engagez pas vos biens personnels et vous n'avez pas besoin de passer par un expert financier pour gérer vos obligations sociales et fiscales ni par un expert comptable (l'entreprise de portage se charge de payer toutes les cotisations et vous n'avez qu'à vous préoccuper de l'impôt sur le revenu). Vous économisez donc une somme d'argent assez conséquente, même si le montant des cotisations sociales est généralement plus élevé et le ratio revenu net/chiffres d'affaires moins important.

Bon à savoir : quelle que soit votre situation, vous êtes en droit de cumuler le portage salarial avec une autre activité. Ainsi, vous pouvez être à la fois salarié porté et étudiant, retraité, auto-entrepreneur ou encore avoir un autre emploi (sous réserve qu'il n'y ait pas de clauses d'exclusivité). Cela donne l'opportunité de se lancer dans l'aventure du salariat indépendant en s'assurant toujours un revenu complémentaire ou au contraire pour disposer d'un salaire afin de payer ses études, par exemple.

Privilégier votre cœur de métier et votre expertise

Les activités que l'on peut exercer dans le cadre du portage salarial sont nombreuses, du conseil à l'ingénierie en passant par le coaching, la gestion de patrimoine, l'expertise technique ou encore les ressources humaines. Et quelle que soit l'activité exercée, le statut de salarié porté offre une multitude d'opportunités pour améliorer ses qualifications, ses compétences et exercer un métier qui nous passionne sans supporter toutes les contraintes inhérentes au statut de consultant freelance indépendant.

Tout d'abord, le fait d'être délesté de la gestion administrative vous permet de vous focaliser sur vos missions et la satisfaction de vos clients, et de réaliser potentiellement plus de prestations, en engrangeant ainsi plus d'expérience. C'est aussi une façon de rassurer les entreprises avec lesquelles vous travaillez, car elles savent que votre temps de travail sera entièrement consacré à la réalisation des missions qui vous ont été confiées.

Par ailleurs, le réseau professionnel des sociétés de portage est généralement très développé, tout comme la variété des profils de consultants. C'est un point fort indéniable pour profiter des conseils et de l'expérience professionnelle de vos collègues. En effet, même si vous pouvez être en concurrence avec d'autres intervenants de la même entreprise de portage, l'idée est de pouvoir s'entraider, afin que chacun trouve les missions qui lui correspondent.

Vous pouvez également développer vos compétences et vos connaissances à l'aide du portage salarial en bénéficiant des aides émanant de votre employeur. Les sociétés de portage ont la possibilité de vous accompagner et de vous faciliter l'accès à certaines certifications. C'est une façon de prouver votre savoir-faire auprès des clients et de vous spécialiser dans certains domaines.

Enfin, le statut de salarié porté a l'avantage de vous donner droit à des formations, comme c'est le cas pour tout autre travailleur salarié. Vous pouvez notamment prétendre à des formations de votre choix en alimentant votre Compte Personnel de Formation grâce au nombre d'heures travaillées ou de suivre des stages de longue durée grâce au Congé Individuel de Formation. De plus, des plans de formation internes sont susceptibles d'être mis en place par votre employeur.

Pour approfondir le sujet :