Comment réussir sa reconversion professionnelle grâce au portage salarial ?

L’univers des entreprises est en constante mutation, avec des enjeux et des intérêts toujours plus considérables. Acquérir, ajuster ou encore renouveler les compétences devient donc un impératif pour les structures et surtout pour les employés.

Que ce soit par choix délibéré ou par nécessité, la reconversion professionnelle devient progressivement une option pour un grand nombre de salariés français. Or, choisir un nouveau parcours professionnel est loin d’être une action à prendre à la légère.

Entre les multiples possibilités de reconversions disponibles dans la vie professionnelle en France, mener à bien une carrière d’employé porté est probablement l’une des alternatives les plus attractives. Mais comment faire appel au portage salarial pour garantir une nouvelle orientation professionnelle ?

Reconversion professionnelle et portage salarial

Les salariés français encore réticents à la reconversion professionnelle ?

Selon un sondage mené par le groupe AEF, près de 9 salariés français sur 10 seraient favorables à une reconversion professionnelle. En dépit de ces avis convergents pour l’exercice d’un nouveau métier, très peu d’employés décident finalement de s’y lancer.

En effet, l’étude d’AEF démontre aussi que seulement 30 % des salariés favorables à la reconversion professionnelle se disent prêts à s’y engager dans l’immédiat. Pourquoi une telle réticence ? Un sondage mené il y a quelques mois par le CAFE (Centre d’Accompagnement et Formation des Entrepreneurs) apporte un élément de réponse à la question.

Bien qu’elle concerne plus d’une personne sur 2 en âge de travailler, de nombreux salariés redoutent les changements majeurs entraînés par la reconversion professionnelle.

Reconversion professionnelle : kézako ?

Contrairement aux idées préconçues, changement de vie professionnelle ne rime pas forcément avec changement d’activité. La reconversion professionnelle peut se définir comme la transformation des activités professionnelles d’un salarié souhaitant changer de métier ou faire évoluer une activité.

Ce changement de cap vient répondre au besoin de s’adapter à de nouvelles contraintes économiques et sociales.

Quelles sont les raisons d’une reconversion professionnelle ?

Les causes d’un changement de vie professionnelle sont multiples et difficiles à circonscrire. Cependant, il est possible de les classer en 2 catégories :

On parle de raisons volontaires lorsque le salarié décide personnellement de changer d’activité pour créer son entreprise, devenir consultant/autoentrepreneur ou devenir indépendant, par exemple. Les raisons involontaires peuvent être liées au licenciement du salarié, au départ en retraite ou encore à la réorganisation stratégique d’une entreprise.

Comment procéder à une reconversion professionnelle ?

Changer de vie professionnelle passe nécessairement par l’acquisition ou la mise à jour des compétences. Elles peuvent être obtenues de diverses manières :

Le marché du travail français regorge de possibilités pour de nouvelles orientations professionnelles. Entre experts comptables indépendants, auto entrepreneurs et consultants en freelance, le choix du statut propose un large éventail. Cependant, obtenir un statut juridique d’entreprise et se mettre à son propre compte n’est pas toujours évident.

Le portage salarial, un nouveau départ pour le salarié français ?

De plus en plus de travailleurs dans le monde rêvent d’autonomie, aussi bien dans leurs postes que dans une activité personnelle. C’est probablement l’une des raisons pour lesquelles l’entrepreneuriat a le vent en poupe. On compte en effet 3 millions d’entreprises sur l’hexagone selon l’étude réalisée par l’Express.

Ouvrir une structure, être son propre patron et voler de ses propres ailes a certes de nombreux avantages. Toutefois, ce désir de liberté à un coût financier très élevé. Sans parler des démarches administratives qui peuvent être interminables et contraignantes.

Parmi les nombreuses options que propose le statut de travailleur indépendant, le portage salarial est probablement l’une des plus accessibles. Peu sollicité il y a encore quelques années, ce mode de vie professionnel est aujourd’hui plébiscité par de nombreux cadres engagés dans la réorientation.

Quels avantages avec le portage salarial ? 

Le portage salarial procure au travailleur indépendant une autonomie sans pareille (ou presque). Il s’agit d’une option moderne permettant à l’employé porté de convertir ses honoraires de travail en salaire mensuel, en exerçant l’activité de son choix.

Ici, le concerné à la latitude de choisir et de sélectionner son planning de travail, contrairement au régime du travailleur ordinaire. Par ailleurs, l’employé porté conserve le statut de salarié. Il est ainsi soumis aux cotisations sociales et aux avantages qui y sont liés.

En outre, la flexibilité du portage salarial permet à l’employé porté d’effectuer plusieurs activités rémunérées en simultané. Il est possible, par exemple, d’occuper un poste dans une structure de la place tout en étant consultant freelance pour un autre prestataire.

Comment s’y prendre pour une reconversion au portage salarial ?

Si le statut d’employé porté procure de nombreux avantages, se mettre au portage salarial nécessite une certaine approche, un plan d’action.

1. Evaluer ses compétences

La plupart des experts en formation sont unanimes sur un point : la reconversion professionnelle rime avec nouvelle capacité et le portage salarial ne fait pas exception à la règle. Procéder à une réorientation implique d’établir rapidement à un bilan des compétences

Il s’agit en quelque sorte de faire l’inventaire des capacités que l’on possède et de déterminer les différentes compétences à acquérir. Avec la Loi du Travail mise sur pied il y a quelques années, les conditions de formation sont plus souples.

En effet, depuis l’été 2016, les salariés français de plus de 16 ans ont droit à une formation. La reconversion au portage salarial est donc ouverte à tous.

2. Trouver une société de portage salarial

Une reconversion professionnelle passe aussi par le choix d’une bonne société de portage salariale. Il est crucial pour le futur employé porté de choisir une structure en adéquation avec ses priorités et ses valeurs. La première mission en tant que salarié porté sera déterminante pour le travailleur indépendant.

3. Opter pour les missions les plus importantes et les plus lucratives

L'employé porté effectue des missions pour le compte des entreprises clientes. La facturation est établie par la société de portage et le salarié porté à la la latitude d'opter pour les missions les plus lucratives.

Pour approfondir le sujet :