Portage salarial : comment calculer votre rémunération ?


Dispositif de travail très convoité, le portage salarial permet à un consultant indépendant, à un jeune diplômé, à un retraité ou à un porteur de projets d’exercer sous le régime du salariat auprès d’une entreprise cliente, grâce à un contrat de travail (CDD ou CDI) signé avec une société de portage salarial.

Si vous réfléchissez au portage salarial ou que vous cherchez à évaluer votre future rémunération, nos exemples de simulation de salaires sont faits pour vous.

Comment calculer vos revenus en portage salarial ?

L’ordonnance n° 2015-381 relative au portage salarial a permis aux travailleurs indépendants (freelance et micro-entrepreneur), aux jeunes diplômés ou encore aux porteurs de projets de profiter de plusieurs avantages sociaux : percevoir les allocations de chômage et cotiser à la retraite complémentaire en versant des cotisations sociales et patronales à l’URSSAF.

Les consultants peuvent obtenir un bulletin de salaire détaillant les revenus, le taux de cotisation à l’assurance chômage, l’assurance vieillesse, les allocations familiales ou l’assurance maladie ainsi que les frais professionnels engagés dans un cadre légal.

Le salarié porté est protégé par une rémunération minimale garantie, calculée au prorata des heures travaillées à temps partiel ou à temps plein et selon le taux horaire minimum, comme défini dans le contrat de prestation et dans la convention collective de cette branche professionnelle.

Lors de la négociation de votre rémunération mensuelle, prenez en considération vos congés payés et vos formations.

Exemple de simulation de salaire net perçu sans frais de fonctionnement

Supposons que vous soyez un jeune salarié porté sous contrat CDI en mission chez votre premier client dans le domaine informatique. Après plusieurs négociations, vous êtes parvenu à un compromis de 800 € par journée de travail pour une durée de 15 jours.

Donc, votre chiffre d’affaires HT facturé au client = 800 € x 15 = 12 000 €.

Les frais de gestion s’élèvent à 10 % (10 % pour CA de moins de 75 000 € annuel, 9 % pour CA entre 75 000 € et 150 000 € annuel et 7 % pour un CA au-delà de 150 000 € annuel).

Après déduction des frais de gestion : le chiffre d’affaires HT perçu = 12 000 € x (1 – 0,1) = 10 800 €.

Pour retrouver le salaire brut, nous déduisons les charges patronales du chiffre d’affaires HT perçu qui s’élèvent à peu près à 22 %*.

Le salaire brut = 10 800 € x (1 – 0,22) = 8 424 €.

Enfin, le salaire net = salaire brut – charges sociales (14 %*)

Ainsi, le salaire net perçu à l’issue de votre mission sera = 8 424 x (1 – 0,14) = 7 244,44 €, ce qui représente une reconversion de 60 % de votre salaire facturé au client.

Généralement, le salaire net perçu à l’issue de votre mission représente entre 48 % à 65 % du salaire facturé à votre client.

* La valeur des charges patronales et sociales est donnée à titre indicatif. Il faut voir directement avec votre société de portage pour connaître la liste des avantages sociaux et le taux prélevé qui varie en fonction de l’activité, de la masse salariale de l’entreprise et du statut du salarié.

Exemple de simulation de revenu en portage salarial avec frais de fonctionnement

Supposons qu’en plus du cas précédent, vous voulez déclarer 500 € de frais professionnels de fonctionnement sur justificatif.

Le chiffre d’affaires HT perçu = 12 000 € – 500 € – (12 000 € x 0,1) = 10 300 €.

Le salaire brut mensuel = 10 300 € x (1 – 0,22) = 8 034 €.

Le revenu net = 8 034 x (1 – 0,14) = 6 909,24 €. Le consultant percevra alors 7 409,24 €, ce qui correspond aux frais de fonctionnement en complément au salaire net calculé.

Pour approfondir le sujet :

Newsletter