Mis à jour le Tuesday, June 8, 2021

Le business analyst, qu’on appelle aussi consultant fonctionnel, ou encore analyste d’affaires, a pour mission d’analyser les processus et organisations des entreprises, puis de proposer des solutions d’améliorations afin d’atteindre les objectifs commerciaux. Il accompagne alors les entreprises dans ce changement, et les aide ainsi à rester compétitif sur le marché. Pour cela, il doit non seulement faire une étude poussée sur l’activité de la société, mais aussi opérer une veille constante sur les évolutions et les tendances du marché.

Souvent amené à travailler pour différentes entreprises, dans le cadre de missions ponctuelles, le business analyst exerce généralement à son compte, et rentre alors parfaitement dans le cadre du portage salarial.

Ad’Missions vous invite à découvrir la profession de business analyst, à travers une fiche métier complète. Vous découvrirez alors en quoi le statut de porté salarié peut être intéressant pour ce type de professionnels.

jeune homme analyse des graphiques sur des écrans et des fiches

Business analyst : définition et fonction du poste

Tel un véritable chargé de projet, le business analyst a pour rôle d’analyser les besoins d’une entreprise, dans le but d’établir un cahier des charges précis. Celui-ci permettra d’y répondre et d’augmenter l’efficacité et le rendement de l’entreprise à travers une solution technologique rentable. Ses recommandations peuvent alors porter sur la circulation de l’information, l’investissement en matériel, la composition des équipes, ou même la répartition des tâches. De ce fait, les missions du business analyst peuvent être très variées :

  • Analyse des moyens matériels, financiers et informatiques de l’entreprise ;
  • Étude et définition des besoins ;
  • Formulation d’objectifs ;
  • Rédaction d’un cahier des charges ;
  • Amélioration des processus en place ;
  • Promotion des technologies nouvelles ;
  • Communication avec les responsables.

Étude et formation : comment devenir business analyst ?

En faisant le lien entre les directions opérationnelles et le service informatique, et en travaillant auprès d’entreprises très variées, les business analysts ont parfois des formations bien différentes. Ainsi, certains consultants fonctionnels viennent d’un cursus en informatique, tandis que d’autres ont suivi une formation en école d’ingénieurs, de commerce, ou encore de finance. Dans tous les cas, il est fortement recommandé de choisir une formation technique ou business.

Pour devenir business analyst, un professionnel doit généralement pouvoir justifier de 5 à 10 ans d’expérience dans son domaine, et maîtriser à la perfection le secteur pour lequel il souhaite travailler.

Compétences et talents requis : quelles sont les qualités nécessaires au business analyst ?

Le business analyst a pour mission principale d’analyser une situation et apporter des conseils. Il doit donc faire preuve d’un très bon sens de l’observation, mais aussi une grande capacité d’analyse et de synthèse. Pour pouvoir assurer une veille constante, et s’adapter rapidement à chaque nouveau projet et nouveau client, le consultant fonctionnel est une personne curieuse, réactive et flexible.

La diplomatie et l’écoute seront également des atouts pour ce poste où le professionnel doit prendre en compte les besoins de chacun, et réussir à guider l’entreprise dans un processus de changement et d’amélioration.

D’un point de vue technique, le business analyst doit prouver une maîtrise parfaite de l’outil informatique, et pratiquer une, voire plusieurs langues étrangères, et notamment l’anglais, car il est souvent amené à travailler avec des professionnels venus du monde entier.

Principaux recruteurs : où se faire embaucher ?

Les profils des entreprises pour lesquelles un business analyst peut travailler sont très vastes. Ainsi, le consultant fonctionnel travaille le plus souvent dans un cabinet d’audit, qui lui propose différentes missions régulièrement. Il arrive aussi plus rarement que l’analyste d’affaires soit embauché par une très grande entreprise, qui possède son propre service de conseil et d’audit en interne.

Enfin, de nombreux business analysts décident de devenir consultants indépendants, afin de gérer eux-mêmes leurs missions et leurs clients. Ils proposent alors directement leurs services à différentes entreprises, et changent de société à chaque mission. Ce mode de fonctionnement entre parfaitement dans le cadre du portage salarial, un statut sécurisant et pratique pour les professionnels.

Carrière et évolution : quelles sont les évolutions de poste envisageables ?

Les évolutions de carrière du business analyst sont très nombreuses, et dépendront surtout des affinités de celui-ci pour un domaine en particulier. Il peut ainsi se tourner vers un poste mettant à profit ses capacités de conseils et stratégie, à moins qu’il ne préfère s’orienter vers le domaine de l’informatique, ou encore vers un poste d’encadrement. Quoi qu’il choisisse, le business analyst peut alors évoluer vers un poste de :

  • Chef de projet ;
  • Consultant en assistance à la maîtrise d’ouvrage ;
  • Consultant avant-vente ;
  • Responsable informatique ;
  • Directeur financier…

En règle générale, le business analyst tend à se tourner vers des postes d’encadrement et de conseils.

Questions-réponses relatives au portage salarial

Comment le business analyst en portage salarial est-il rémunéré ?

L’entreprise de portage salarial avec laquelle le business analyst s’est engagé se doit de le rémunérer mensuellement, en échange de ses prestations. Le calcul de la rémunération correspondra alors au chiffre d’affaires du business analyst, duquel sera déduits les charges patronales et salariales, ainsi que les frais de gestion HT.

Le business analyst avec un statut de salarié porté est-il soumis à l’impôt professionnel ?

Dès l’instant où le business analyst devient salarié porté, il profite du même statut que n’importe quel salarié. Aussi n’est-il pas soumis aux impôts professionnels. Cet impôt est alors prélevé sur les bénéfices de la société de portage salarial, mais ne concerne pas l’entrepreneur.

Quel est l’intérêt, pour une entreprise, de passer par un business analyst en portage salarial ?

Une entreprise de portage salarial sélectionne minutieusement les consultants qui vont travailler avec eux. Leur choix se porte sur des entrepreneurs compétents et sérieux, ce qui représente un véritable gage de sérieux pour les entreprises. Par ailleurs, travailler avec un business analyst en portage salarial permet de profiter des services d’un professionnel immédiatement opérationnel, et c’est une solution souvent moins onéreuse que d’embaucher quelqu’un en interne.
Je note cette page
noter