Mis à jour le Tuesday, January 19, 2021

Travailleur dans l’ombre, le développeur back end se charge de toute la partie invisible d’un site web ou d’une application. Centré sur les points techniques et fonctionnels, ce métier pose les bases indispensables de la conception d’un projet web, sans s’attarder sur l’aspect ergonomique ou esthétique. 

Avec ce métier très recherché, de nombreux développeurs back end choisissent de travailler en tant qu’indépendants, pour choisir leurs missions et varier les projets. C’est dans ce cadre que le portage salarial s’impose comme une solution sécurisante et avantageuse pour le développeur back end.

Ad’Missions vous propose de découvrir la profession de développeur back end, grâce à notre fiche métier complète. Nous en profiterons pour aborder certains aspects intéressants du portage salarial pour un tel métier.

Homme sur un pouf qui travaille sur son ordinateur

Développeur back end : définition et fonction du poste

Véritable spécialiste du développement web en back office, le développeur back end prend en charge tous les aspects techniques sans lesquels un site web ne pourrait voir le jour. Passionné de code, il a ainsi plusieurs missions :

  • La conception et la mise en place d’une base de données formant l’infrastructure d’un site ;
  • Le développement de la plateforme gérant les contenus ;
  • La maintenance, le test et le contrôle qualité des serveurs, bases de données et applications web.

Le développeur back end travaille en étroite collaboration avec le développeur front end, qui s’occupe de l’ergonomie du site ou de l’application.

Étude et formation : comment devenir développeur back end ?

Devenir développeur back end ne se fait pas par un seul et unique parcours de formation. Plusieurs cursus en lien avec l’informatique peuvent mener à ce métier. Ainsi, la plupart des développeurs back end proviennent :

  • D’une école d’ingénieur ;
  • D’une université ;
  • D’une école informatique.

Le BTS ou le DUT informatique sont déjà de bonnes bases, il suffit ensuite d’approfondir les savoirs avec des études en second cycle.

Compétences et talents requis : quelles sont les qualités nécessaires au développeur back end ?

Il est indéniable qu’un développeur back end doit avoir de solides connaissances et compétences techniques en informatique. Parmi les prérequis, nous pouvons noter :

  • La maîtrise des frameworks back end, comme Django, Laravel, Symfony, J2E… ;
  • La compréhension parfaite du fonctionnement d’un serveur et d’un navigateur web ;
  • La connaissance des plateformes comme Amazon Web Services (AWS) ou encore Google Cloud Platform ;
  • La maîtrise des langages de programmation et bases de données (PHP, Ruby, Python, SQL…).

Au-delà des compétences techniques, le développeur back end devra aussi faire preuve de qualité humaine indispensables :

  • L’écoute, afin de bien cerner les attentes du client ;
  • L’adaptabilité, car le développeur back end est amené à changer de projet régulièrement, et travailler sur des missions très variées ;
  • La curiosité, afin d’assurer une veille constante sur les évolutions de la technologie et des nouvelles pratiques informatiques ;
  • L’organisation ;
  • Le sérieux…

Principaux recruteurs : où se faire embaucher ?

Le développeur back end n’a généralement aucune difficulté à trouver du travail. Dans une agence digitale, pour une start-up, pour un e-commerce, pour un annonceur, ou encore dans les médias, les postes en CDD et CDI font légion.
Bien souvent, le développeur back end préfère le confort et l’autonomie de l’auto-entreprenariat, au point que ce métier représente 40 % des autoentrepreneurs en France.

Carrière et évolution : quelles sont les évolutions de poste envisageables ?

Avec l’expérience, le développeur back end peut approfondir ses connaissances en front end, pour pouvoir devenir développeur full stack. Mais les évolutions sont très nombreuses, et il peut aussi bien s’orienter vers un poste de lead développeur, de responsable de projet, ou alors se tourner vers l’expertise technique.

Questions-réponses relatives au portage salarial

Comment le développeur back end en portage salarial trouve-t-il ses clients ?

Le salarié porté développeur back end conserve toute son autonomie dans la recherche de clients et de missions. Comme tout indépendant, il doit se débrouiller. Il peut toutefois bénéficier du soutien, des conseils, et des relations de la société de portage pour créer de nouvelles relations professionnelles.

Quel statut possède un développeur back end en portage salarial ?

Le développeur back end en portage salarial possède le statut de salarié, et signe un CDD ou un CDI avec la société de portage. Il combine les avantages du salariat (chômage, retraite, salaire mensuel assuré…) et l’indépendance du freelance (fixe lui-même ses honoraires, choisit ses missions…).

Un développeur back end porté salarié peut-il exercer une autre activité ?

Le portage salarial n’exige aucune exclusivité, et le professionnel est libre d’exercice une autre activité en parallèle. Il doit toutefois se conformer à certaines règles, notamment sur le nombre d’heures de travail par semaine, et sur l’interdiction éventuelle de faire concurrence à son autre employeur.
Je note cette page
noter