01 80 48 70 00 Lun au Ven : 8h30 à 19h
01 80 48 70 00 Lun au Ven : 8h30 à 19h
Mis à jour le Thursday, March 18, 2021

Chargé de concevoir des visuels, le graphiste allie le sens artistique au marketing, dans le but de séduire les consommateurs et le public. Travaillant dans le domaine de la communication, ce professionnel intervient sur de nombreux types de supports : site web, flyer, affiche, emballage, magazine… Il laisse sa trace partout pour offrir un design original, à l’image de l’entreprise. Le graphiste est ainsi amené à travailler avec des clients de tous horizons, que ce soit dans la presse, la publicité, le design, la communication, ou encore l’édition.

Le graphiste passe souvent de projet en projet, ce qui en fait une profession parfaitement adaptée à l’auto entreprenariat. De nombreux graphistes choisissent d’être indépendants, et intervenir dans différentes entreprises au gré des missions qui leur sont confiées. Passer par une société de portage salarial peut ainsi être judicieux pour eux, et leur assurer un statut confortable et sécurisant.

Ad’Missions vous propose une fiche métier complète sur la profession de graphiste, ainsi que quelques informations concernant le portage salarial pour le graphiste indépendant.

graphiste dessinant sur une tablette graphique tenant une palette de couleurs

Graphiste : définition et fonction du poste

Quel que soit le secteur dans lequel le graphiste travaille, sa mission première est de réussir à transformer une idée en visuel. Il doit ainsi respecter les exigences du client, que ce soit en termes de charte graphique, de message à transmettre, ou encore de format. Le designer graphiste travaille donc sur ordinateur, via des logiciels de PAO (Publication Assistée par Ordinateur), pour réaliser différentes missions, de la commande de projet, jusqu’à livraison finale :

  • Identification et analyse de la demande du client ;
  • Traduction d’une idée en images, avec définition de la charte graphique, montage et numérisation ;
  • Suivi des étapes de conception, création, exécution et impression ;
  • Transmission de l’avancée du projet auprès du client ;
  • Veille sur la bonne conduite du projet.

Selon le client, le graphiste peut être amené à gérer tout le projet de la conception à la livraison, dans les plus grosses agences, il peut lui être demandé de se limiter à la recherche d’idée, et à la traduction en image.

 

Étude et formation : comment devenir graphiste ?

De nombreux graphistes se forment seuls au métier, mais pour intégrer une agence et appuyer son expertise, il est toujours mieux d’avoir un ou plusieurs diplômes dans le domaine du design graphique. Il existe pour cela plusieurs cursus possibles :

  • Un BTS expression visuelle, communication visuelle, multimédia ;
  • Un Diplôme National d’Art et Technique (DNAT) ;
  • Une licence pro arts ;
  • Un Diplôme Supérieur d’Arts Appliqués (DSAA) ;
  • Un Diplôme National Supérieur d’Expression Plastique (DNSEP) ;
  • Un Master des grandes écoles d’art, ou une formation universitaire spécialisée.

Il existe pleins d’autres cursus permettant de devenir graphiste, avec des mentions variées qui permettent de se spécialiser (jeux vidéo, design, communication, livre, numérique…). Les formations de graphistes sont accessibles après le bac, et offrent un niveau allant de bac +2 à bac +5.

 

Compétences et talents requis : quelles sont les qualités nécessaires au graphiste ?

Le graphiste, qu’il travaille en tant que salarié ou en tant qu’indépendant, doit justifier d’un certain savoir-faire, et ainsi avoir des compétences techniques propres au métier :

  • Maîtrise des différentes étapes de conception d’une charte graphique ;
  • Compétences en illustration et dessin ;
  • Maîtrise des outils et logiciels de conception et modélisation, comme InDesign, Illustrator, ou QuarkXPress ;
  • Capacités en montage, assemblage et mixage vidéo et son ;
  • Maîtrise des techniques de stratégie de communication ;
  • Aptitudes de gestion de projet.

La maîtrise de l’anglais est un véritable atout pour le graphiste, et lui permettra de travailler avec de grands groupes à l’international.

Face aux compétences techniques, le graphiste doit par ailleurs avoir des qualités personnelles qui lui permettront de mener un projet à bien, et le gérer sans difficulté.

  • Avoir une forte sensibilité artistique et de la créativité ;
  • Faire preuve d’originalité et d’innovation ;
  • Savoir s’adapter rapidement et être flexible ;
  • Faire preuve de pugnacité et de polyvalence ;
  • Résister à la critique, qui peut être dure dans ce secteur ;
  • Avoir des facilités à travailler en équipe ;
  • Avoir un bon relationnel et le sens de l’écoute ;
  • Être curieux et au fait des tendances actuelles ;
  • Savoir prendre des initiatives et s’autoformer aux nouveaux outils.

Principaux recruteurs : où se faire embaucher ?

Le graphiste a la chance de pouvoir travailler dans de nombreux domaines. Il peut ainsi exercer dans une agence de publicité, une maison d’édition, dans un studio de création graphique, ou encore dans une agence de communication.

De plus en plus de designers graphiques se lancent en tant que freelance. Ce statut leur permet de choisir leurs missions, et varier leur travail à travers des projets très différents.

Carrière et évolution : quelles sont les évolutions de poste envisageables ?

Le graphiste a plusieurs perspectives d’évolution qui s’offrent à lui. Il peut envisager un poste dans le webdesign, l’infographie, la conception. Après quelques années d’expérience, il peut aussi se lancer en tant que directeur artistique, et ainsi avoir sous sa responsabilité une équipe de professionnels, et prendre en charge l’encadrement de la conception d’un projet dans son intégralité.

Questions-réponses relatives au portage salarial

Comment un graphiste en portage salarial fixe-t-il ses honoraires ?

Le graphiste consultant est libre de définir lui-même ses tarifs. Il peut se faire aider de l’entreprise de portage salarial pour définir son TJM (Tarif Journalier Moyen), et se baser sur la concurrence pour se positionner.

De quel régime social bénéficie un graphiste salarié porté ?

Tout consultant travaillant auprès d’une entreprise de portage salarial profite du régime social d’un salarié classique. Il cotise alors pour la retraite et le chômage, et bénéficie de congés payés et d’une couverture sociale.

Quelles sont les obligations du designer graphique envers l’entreprise de portage salarial ?

Le graphiste en portage salarial s’engage à fournir des prestations de qualité, en accord avec le contrat commercial. Il doit alors fixer ses tarifs, trouver ses clients, et assurer la satisfaction client pour chaque mission. Chaque mois, il lui sera demandé de faire un bilan écrit de son activité, et de faire part des difficultés rencontrées.