01 76 35 08 43 Lun au Ven : 8h30 à 19h
01 76 35 08 43 Lun au Ven : 8h30 à 19h

Comment le portage salarial peut être une alternative à la création d’entreprise ?

Publié le Thursday, July 16, 2020 par Emily McLaren

De nos jours, de plus en plus de professionnels sautent le pas pour se mettre à leur compte. Si le projet donne envie, nombre de travailleurs n’osent pas prendre le risque de perdre la sécurité du salariat. Pour se lancer dans l’aventure de l’entreprenariat tout en assurant ses arrières, il existe une alternative à la création d’entreprise : le portage salarial. Découvrons ensemble comment ce régime hybride peut être un compromis intéressant entre liberté et sécurité.

Le portage salarial : un format d’emploi atypique

Le service de portage salarial a été créé pour venir en aide aux seniors qui rencontraient des difficultés dans leur recherche d’emploi. Au fil du temps, ce statut à mi-chemin entre indépendant et salarié a évolué, pour finalement intégrer le Code du travail en 1998, et à avoir sa propre convention collective en 2017. 

Aujourd’hui, le portage salarial est basé sur une relation tripartite entre :

  • Le salarié porté proposant des prestations intellectuelles ;
  • La société de portage salarial ;
  • L’entreprise cliente.

Ainsi, un contrat de portage unit la société de portage salarial et le travailleur indépendant. Ce dernier bénéficie alors des avantages du contrat salarié, tout en gardant son autonomie auprès des entreprises clientes. 

Le portage salarial : la sécurité du salariat et la liberté de l’entreprenariat

Le portage salarial est une relation contractuelle qui permet de cumuler les avantages du statut juridique des indépendants à ceux des salariés.

Une gestion administrative allégée

La création d’une entreprise demande de réaliser régulièrement des tâches administratives à la fois chronophages et inintéressantes. Le portage salarial libère le consultant porté de ces formalités en les prenant entièrement en charge : déclaration d’activité, bulletin de paie, facturation… La société de portage salarial sert d’intermédiaire entre l’entreprise cliente et le salarié porté pour réaliser ces démarches administratives. 

Ce gain de temps permet de se libérer d’une tâche que l’on maîtrise mal, ou que l’on n’aime pas, pour se consacrer pleinement à son activité professionnelle, moyennant des frais de gestion d’environ 5 à 10 % du chiffre d’affaires du consultant.

Une sécurité et une protection rassurantes

Exercer une activité en portage salarial revient à gérer son business en toute autonomie, tout en bénéficiant de la protection du statut de salarié. Les sociétés de portage salarial garantissent alors à l’entrepreneur-salarié un certain nombre de sécurités :

  • La protection sociale (sécurité sociale, assurance chômage, retraite des salariés, mutuelle, prévoyance…) ;
  • L’assurance responsabilité civile professionnelle de la société de portage ; 
  • Un contrat de travail et un bulletin de salaire mensuel ;
  • Des congés payés ;
  • Un droit au CPF (Compte Personnel de Formation).

Ces avantages peuvent être sécurisants lorsque le freelance souhaite tester la viabilité de son entreprise avant de se lancer seul, ou pour assurer ses arrières en cas de baisse d’activité. Cela peut être aussi une excellente garantie financière pour obtenir un prêt immobilier, les banques étant plus frileuses à l’idée de prêter à un indépendant qu’à un salarié. 

Une gestion totalement autonome de l’activité professionnelle

Le consultant porté a la flexibilité de gérer son travail comme il le souhaite. De la prospection auprès de sociétés clientes, à la réalisation des missions, le salarié porté agit librement. Il est également le seul décideur des conditions de chacune de ses missions portées :

  • Termes et contenu du contrat de prestation ;
  • Durée de la mission ;
  • Honoraires.

Ici, aucune société cliente, aucun tarif, ni aucun projet ne sont imposés au salarié porté, qui reste maître des contrats qu’il veut accepter et des honoraires à facturer.

Un accompagnement et un soutien professionnel

La relation entre la société de portage salarial et le consultant porté est basée sur une dynamique d’entraide sans lien de subordination, car l’entreprise est dépendante de la réussite du salarié porté. Ainsi, un interlocuteur dédié est attribué à chaque nouveau consultant, afin de le guider, le conseiller sur son positionnement professionnel, et l’aider à valoriser son expertise auprès des prospects. Il rejoint alors un réseau de consultants experts qui lui permet de développer des partenariats, et se créer de belles opportunités.

Par ailleurs, l’interlocuteur peut le soutenir dans sa relation avec ses clients, et répondre à ses interrogations sur certains domaines précis, comme les aspects juridiques, sociaux ou fiscaux de son activité.

Le portage salarial : une alternative à court, moyen ou long terme

Les entreprises de portage salarial sont une excellente alternative à la création d’une micro-entreprise, d’une SASU ou encore d’une EURL. Cela permet de tester et développer son activité avant de se lancer dans la création d’une entreprise. Cela peut également être une passerelle intéressante pour les personnes salariées en transition professionnelle, entre 2 emplois. 

D’autres personnes, au contraire, apprécient ce statut atypique sécurisant et basent toute leur carrière sur le portage salarial. 

Emily McLaren

Chef de projet marketing & communication d’Ad’missions au sein du groupe Freelance.com, ce poste m’a ouvert l’esprit sur les nouvelles manières de travailler et de s’épanouir dans sa vie professionnelle autant que personnelle. La rencontre avec de nombreux talents et experts au sein du groupe me permet d’avoir une vision interne du monde du portage salarial et du freelancing pour étudier et mettre en avant les nouveautés et bienfaits de ce statut au profit de tous.

Ajouter un commentaire