Faire des économies sur ses ressources externes de prestations intellectuelles avec le portage salarial

Publié le Thursday, October 28, 2021 par Anne-Fleur Carabin

L’externalisation des prestations intellectuelles est une pratique désormais ancrée pour les entreprises. L’achat de prestations intellectuelles est devenu une force stratégique pour beaucoup d’entre elles qui n’hésitent plus à avoir recours à des expertises externes afin de compléter leurs compétences internes ou pallier un manque de compétences.

Les prestations intellectuelles restent une catégorie de prestations de services particulière définies comme des prestations réalisées sans fourniture de matériel puisque ce sont les compétences et le savoir-faire d’une personne physique qui sont exploités.

Une prestation est intellectuelle dès lors que la part de réflexion est supérieure à la part de service.

Trouver le bon prestataire pour réaliser des prestations intellectuelles n’est pas toujours aisé car les acteurs sont de plus en plus nombreux sur le marché et les compétences de plus en plus diversifiées. Le portage salarial, qui fait l’intermédiaire entre les entreprises clientes et les consultants portés, est un dispositif dont la popularité ne cesse de croître en raison de la rapidité et de la qualité des processus de recrutement.

Un phénomène qui s’est particulièrement confirmé durant la crise sanitaire.

En effet, l’entreprise de portage salarial sélectionne en amont les profils experts et vérifient le parcours et les compétences des consultants. Les entreprises clientes n’ont plus qu’à entrer en contact avec le profil le plus pertinent pour leur besoin.

L’achat de prestations intellectuelles offre de nombreuses opportunités pour les entreprises en termes de qualité des prestations réalisées par des spécialistes mais aussi en termes budgétaires puisque l’entreprise ne paye que le temps d’intervention du consultant porté.

Par rapport à un recrutement classique, l’externalisation de prestations intellectuelles via le portage salarial permet aux entreprises des économies importantes. Voyons comment le portage salarial favorise la maîtrise des coûts par les entreprises.

Réunion autour de budgets

Comment le recours aux consultants portés génère-t-il des économies pour les entreprises clientes ?

Le recours au portage salarial permet aux entreprises de se délester de certains coûts précédant l’embauche d’un salarié (phase de recrutement) ainsi que des coûts suivant l’embauche du salarié (charges sociales sur salaire, matériel/équipement, formation etc). 

Les charges d’un recrutement classique pour l’entreprise

Lorsqu’une entreprise embauche un salarié dans le cadre d’un recrutement classique (CDI, CDD), elle doit payer des charges sociales patronales comprises entre 25% et 42% du salaire brut .

Parmi les charges sociales patronales figurent :

  • La sécurité sociale
  • Assurance chômage
  • Retraite complémentaire
  • AGF
  • Participation à la formation
  • Taxe de prévoyance
  • Allocation de logement (FNAL)

A titre d’exemple, le recrutement d’un ingénieur informatique débutant dans le cadre d’un CDI pour un salaire brut de 2540 euros génère en moyenne 1066 euros de charges patronales.

Les charges “ cachées ” d’un recrutement classique

Lors d’un recrutement classique certains coûts sont dissimulés car ils ne concernent pas directement l’entrée du salarié au sein de l’entreprise mais la phase précédant l’entrée dans l’entreprise. Certaines études évaluent le coût moyen de l’intégration d’un nouveau salarié à environ 15 et 25% du salaire brut annuel de la personne recrutée.

En effet, le processus de recrutement peut s’avérer parfois très long. Si certaines entreprises font le choix de mener elles-même le recrutement de la sélection des candidats à l’embauche finale, d’autres préfèrent faire appel à des entreprises sous-traitantes spécialisées dans le recrutement.

Dans les deux cas, le processus de recrutement représente un coût financier important pour l’entreprise qui devra soit mettre de côté son cœur de métier le temps de finaliser le recrutement soit investir dans une agence de recrutement dont les coûts sont souvent élevés.

Ensuite, l’entrée du salarié nécessite un investissement de matériel et d’équipement aux frais de l’entreprise.

Enfin, toutes les obligations légales liées à l’embauche d’un nouveau salarié doivent être remplies : formations, visites médicales, gestion administrative.

Le recrutement est un investissement sur le long terme qui dissimule aussi des coûts indirects à assumer. Le recours aux moyens d’externalisation tels que le portage salarial est croissant car les entreprises ont besoin de pouvoir maîtriser leurs coûts.

Les coûts de recrutement maîtrisés grâce au portage salarial

Le processus de recrutement d’un consultant n’a rien à voir avec le recrutement d’un salarié classique car l’entreprise cliente est déchargée de nombreuses obligations entraînant des coûts importants.

Pour commencer, la sélection du candidat est facilitée par la présélection effectuée par l’entreprise de portage salarial qui vérifie les compétences des consultants portés.

La phase de recrutement est raccourcie puisque l’entreprise n’a plus qu’à faire un choix parmi des profils pertinents. Le plus important pour l’entreprise est de définir précisément son besoin et les missions qu’elle souhaite réaliser.

L’entreprise cliente économise donc les coûts d’un processus de recrutement puisque l’entreprise de portage salarial participe à la sélection du candidat idéal.

Par ailleurs, l’entreprise cliente peut maîtriser son budget en sachant précisément quelle sera la durée d’intervention du consultant porté pour la réalisation des missions. 

Les tarifs sont négociés entre l’entreprise cliente et le consultant porté.

Enfin, toutes les formalités de recrutement et de paiement du salarié porté sont pris en charge par l’entreprise de portage salarial.

Concrètement, c’est l’entreprise portage salarial qui vérifie le respect du cadre légal encadrant la relation entreprise cliente-salarié porté. Elle supervise la régularité des paiements au salarié porté et se charge de l’établissement des fiches de paie.

Dans le cadre du portage salarial, l’entreprise cliente n’est pas redevable des charges sociales patronales mentionnées plus haut. C’est en effet le consultant porté qui, en qualité de travailleur indépendant, est redevable des charges sociales patronales et salariales.

L’entreprise de portage salarial paye le consultant à des échéances précises indépendamment du rythme de paiement de l’entreprise cliente. Le consultant porté reçoit une fiche de paie attestant du paiement de son salaire.  

Les conditions du recours au portage salarial par les entreprises 

Bien que le dispositif soit très attractif pour les entreprises, le recours au portage salarial est conditionné par le Code du travail.

En effet, selon l’article 1254-3 du Code du travail, l’entreprise cliente ne peut avoir recours à un salarié porté que pour l’exécution d’une tâche occasionnelle ne relevant pas de son activité normale et permanente ou pour une prestation ponctuelle nécessitant une expertise dont elle ne dispose pas.

En outre, le Code du travail interdit plusieurs cas de recours au dispositif :

  1. Le remplacement d’un salarié dont le contrat de travail est suspendu à la suite d’un conflit collectif de travail ;
  2. Le recours au portage salarial pour effectuer certains travaux particulièrement dangereux.

Enfin, la durée de la prestation du consultant porté est limitée à 36 mois.

(article L1254-4 Code du travail).

Textes de référence :

  • article 1254-3 du Code du travail
  • article L1254-4 Code du travail
Anne-Fleur Carabin

Directrice d’AD’Missions et passionnée par la transformation du monde du travail, ma mission est d’accompagner nos consultants, par l’intermédiaire du portage salarial. C’est un mode de travail différent qui est adapté à l’entreprise d’aujourd’hui, organisée en mode « projet ». Vous souhaitez échanger sur vos projets ? Rencontrons-nous !

Ajouter un commentaire