Quelles sont les conditions pour faire appel au portage salarial ?


Depuis près d’une décennie, le monde du travail est en pleine évolution partout dans le monde et particulièrement sur le vieux continent. Les travailleurs indépendants sont de plus en plus nombreux, avec près de 90 000 salariés portés en France par exemple.

Malgré ces chiffres révélateurs publiés par le PEPS, de nombreux Français ignorent encore comment faire appel au portage salarial. Certes, le statut de micro entrepreneur ou créateur d’entreprise séduit plus d’un salarié sur deux. Cependant, 70 % de personnes interrogées lors d’un sondage spécialisé avouent ne pas connaître la procédure et les risques liés à l’entrepreneuriat.

Être employé porté et obtenir le statut de micro-entrepreneur ou devenir consultant indépendant découlent d’une démarche stricte, graduelle et structurée. Quelles sont donc les conditions pour faire du portage salarial ?

Faire du portage salarial en France : les prérequis

C’est une législation rigoureuse illustrée par le Code du travail qui régit l’activité professionnelle des salariés en France. Le portage salarial et les activités des travailleurs indépendants ne sont pas en marge de cette réglementation.

Quel âge pour commencer le portage salarial ?

Il est possible selon la loi française de travailler dès l’âge de 16 ans. En effet, tout mineur ayant l’autorisation de son représentant légal est libre de choisir son type de contrat de travail, entre autres :

  • Le contrat à durée déterminée (CDD).
  • Le contrat à durée indéterminée (CDI).

Cette disposition est renforcée par la loi du travail de 2016 qui rend la formation professionnelle accessible au mineur. Donc en théorie, il est possible de devenir salarié porté à partir de 16 ans.

Quels profils pour se lancer dans le portage salarial ?

En considérant le seul critère de l’âge, effectuer un travail indépendant via le portage salarial semble accessible à tous. Or, le salarié porté a pour principale mission de proposer une prestation intellectuelle ou des prestations de services de qualité à ses clients. Par conséquent, l’expérience, mais surtout la compétence et l’expertise sont requises.

Par ailleurs, le portage salarial n’a pas la même pertinence sur tous les métiers. Dans la vie professionnelle, certains profils sont plus recherchés que d’autres :

  • Les cadres à la recherche d’une activité

Il s’agit ici des employés en fin de contrat à la recherche d’une activité économique et conjoncture favorable.

  • Les cadres seniors à la retraite

Il s’agit des retraités qui veulent faire valoir leurs longues années d’expertise. Ils entrevoient aussi mener une activité à temps partiel tout en percevant la retraite ou les allocations chômage.

  • Les travailleurs indépendants

Il s’agit des personnes exerçant une activité en freelance ou ceux avec un statut de travailleur indépendant ou d’autoentrepreneur, par exemple.

Trouver une entreprise de portage salarial

Avoir un profil et des compétences ne suffit pas pour se lancer dans l’univers délicat du portage salarial. Il est crucial de choisir une société de portage. À ce niveau, il est préférable pour le futur employé porté de choisir la structure qui répond le mieux à ses besoins.

Définir sa rémunération

Une fois la société de portage choisie, l’étape suivante consiste à déterminer sa rémunération. Étant donné qu’il s’agit d’un contrat de travail, le futur salarié négocie ces honoraires. Toutefois, les revenus des salariés portés ne sont pas libres.

Ils sont encadrés par l’article 21.3 de la convention collective des salariés portés. La rémunération minimale ne peut être inférieure à 77 % du plafond de la sécurité sociale valable en 2017.

Pour approfondir le sujet :

Newsletter