Portage salarial : zoom sur le compte rendu d’activité


En se lançant dans la reconversion professionnelle ou le travail indépendant en tant que consultant freelance, micro-entrepreneur ou créateur d’entreprise, il est difficile d’ignorer le portage salarial. Ce statut juridique est considéré par de nombreux experts comme l’un des plus avantageux.

Avec plus de flexibilité et plus d’indépendance, gérer ses missions avec le portage salarial semble permet aux travailleurs indépendants de se focaliser sur leur métier plutôt que sur les aspects administratifs.

Il est toutefois nécessaire que certaines informations remontent du porté vers la société de portage afin que tout se déroule au mieux. Le document le plus fréquemment utilisé est le compte rendu d’activité (CRA).

Pourquoi un compte rendu d’activité ?

La société de portage salarial et le salarié porté sont liés par un contrat de travail. Dans ce contrat, il est stipulé que le salarié doit établir un compte-rendu d’activité par mois, par support papier ou internet en fonction des entreprises.

Le compte rendu d’activité est en effet nécessaire pour établir la réalité du nombre de jours effectués dans le mois. C’est en partie en fonction de ce nombre de jours que le calcul du salaire peut se faire.

Le CRA est signé par le salarié et par le client. Ainsi, pas de fraude possible.

Que contient un compte rendu d’activité ?

Le compte rendu d’activité comporte habituellement les éléments suivants :

  • Le nom de l’entreprise fournisseur du point de vue du client.
  • Les nom et prénom du prestataire = le salarié porté.
  • La période concernée.
  • Un éventuel code d’imputation ou projet.
  • Un nombre de jours réalisés dans la période.
  • Le TJM (taux journalier moyen = le tarif à la journée convenu entre les parties) appliqué.
  • Le montant dû total.
  • D’éventuels commentaires.
  • La signature du salarié porté.
  • La signature du client.

Il ne faut que quelques minutes pour le renseigner et le transmettre au service gestion de l’entreprise de portage. Ainsi, l’activité est tracée mois après mois, ce qui permet une bonne gestion de la mission, sa facturation et le reversement du salaire.

Pour approfondir le sujet :

Newsletter