Comment calculer son salaire emploi retraite ?

Mis à jour le mardi 14 novembre 2023
4.5/5 (6 votes)

Le cumul emploi-retraite est un dispositif qui vous permet de continuer à travailler durant votre retraite. Vous cumulez alors le montant de votre pension de retraite à vos revenus d’activité professionnelle. Pour savoir combien vous allez toucher, voici le calcul pour estimer votre salaire emploi-retraite.

calcul salaire retraite

Cumul emploi-retraite : les deux dispositifs

Les règles d’application et de calcul du cumul emploi-retraite dépend du dispositif qui vous concerne. Il existe alors 2 solutions :

  • Le cumul intra-régime : le retraité touche une pension de retraite et des revenus d’activité relevant tous les deux du même régime ;
  • Le cumul inter-régime : le retraité touche une pension d’un régime de retraite, et des revenus d’activité d’un autre régime.

Exemple : vous touchez une retraite du régime général, et vous exercez une activité en tant que libéral.

Cumul intégral ou cumul partiel : comment ça marche ?

Selon la situation du jeune retraité (nombre de trimestres cotisés, âge au départ de la retraite…), le cumul emploi-retraite peut être intégral ou partiel.

Le CER intégral

Le cumul emploi-retraite intégral concerne tous les seniors qui décident de reprendre une activité professionnelle, et qui réunissent toutes les conditions pour toucher la totalité de leur pension de retraite.

Pour cela, le senior doit avoir :

  • Atteint l’âge légal de départ à la retraite ;
  • Cotisé le nombre de trimestres suffisant, selon sa date de naissance ;
  • Liquidé toutes ses retraites personnelles (retraite de base et retraite complémentaire).

Dans ces conditions, le retraité peut alors toucher la totalité de sa pension à taux plein et la cumuler avec une activité rémunérée, sans aucun plafond, ni aucune limite de cumul.

Le CER partiel

Si le senior ne remplit pas toutes les conditions pour prétendre au CER intégral, il a alors droit au cumul emploi-retraite partiel. Avec ce dispositif, le travailleur retraité peut prétendre à sa pension de retraite, mais ne doit pas dépasser un certain montant lors du cumul avec les revenus d’activité, soit 160 % du SMIC.

Si la personne retraitée dépasse ce plafond de cumul, le montant de la pension de retraite peut être réduit, voire suspendu.

Bon à savoir : en travaillant, le professionnel continue de cotiser pour sa retraite, ce qui lui permettra de toucher une plus grosse pension à la fin définitive de sa carrière.

Départ à la retraite et reprise d’activité : les obligations

Le grand jour du départ à la retraite approche, mais vous savez déjà que vous allez reprendre une activité ? Pour pouvoir profiter du cumul emploi-retraite, il vous faudra respecter quelques obligations.

Si vous souhaitez conserver votre poste auprès du même employeur, vous devrez obligatoirement stopper votre activité durant au moins 6 moins après la date d’admission en retraite. Si vous n’appliquez pas cette cessation d’activité temporaire, votre pension de retraite de base sera suspendue jusqu’au 6ème mois suivant votre départ à la retraite.

En revanche, si vous choisissez de travailler pour un autre employeur, il n’y a aucun délai à respecter, et vous pouvez reprendre une activité rémunérée dès le lendemain de votre départ à la retraite.

Calcul salaire emploi-retraite : comment ça marche ?

Le calcul du salaire emploi-retraite est différent si vous disposez du CER intégral ou du CER partiel. Avoir une idée du montant que vous allez percevoir est important pour savoir si vos revenus d’activité seront plafonnés ou non.

Calcul cumul emploi-retraite intégral

Dans le cas du CER intégral, le seul calcul à prévoir est celui de votre pension de retraite de base. Ensuite, il vous suffira d’y ajouter vos revenus d’activités, sans restriction, pour connaître vos revenus mensuels ou annuels.

Pour calculer le montant de la retraite de base, le calcul s’établit en fonction du revenu annuel moyen (RAM) de vos 25 meilleures années.

Ce revenu est ensuite multiplié par le taux appliqué à votre départ à la retraite, puis multiplié par la durée d’assurance (trimestres inscrits sur votre relevé de carrière).

Bon à savoir : le nombre de trimestres de cotisation est plafonné, et varie selon votre année de naissance.

À votre pension de retraite de base, peuvent également s’ajouter des pensions de retraite complémentaire. Le montant est ici calculé à l’année, et se base sur la valeur du point, multipliée par le nombre de points cumulés tout au long de votre carrière.

Selon les différents métiers et les différents postes occupés durant toute votre vie professionnelle, il est possible d’avoir cotisé pour plusieurs retraites complémentaires, et donc de toucher plusieurs pensions de retraite complémentaire.

Calcul cumul emploi-retraite partiel

Dans le cas du CER partiel, le calcul du salaire est différent. En effet, si le calcul de la pension de retraite de base est le même que pour une retraite à taux plein, le cumul avec les revenus professionnels est limité.

Après avoir calculé votre pension de retraite de base, il vous faut donc calculer le montant de vos activités rémunérées à ne pas dépasser. Pour cela, il faut que le cumul des deux ne dépasse pas :

  • Soit 160 % du smic (2734,5 € brut mensuel en 2023) ;
  • Soit la moyenne des 3 derniers salaires mensuels perçus avant votre départ à la retraite.

On retient alors le calcul le plus avantageux pour le retraité.

Exemple :

La moyenne de vos 3 derniers salaires mensuels avant l’arrêt de votre activité est de 2 400 € brut. Aujourd’hui, vous touchez 1 500 € brut par mois de pension de retraite de base, et 900 € brut de retraite complémentaire par mois, pour un total de 2 400 €. Votre revenu d’activité professionnelle est alors plafonné à :

  • 160 % du smic, soit 2 734, 50 € ;
  • La moyenne de vos 3 derniers salaires, soit 2 400 € brut.

Ici, la solution la plus avantageuse est de plafonner vos revenus en fonction du smic. Pour ne pas dépasser le plafond, vous pouvez alors avoir des revenus professionnels de 334,50 € brut maximum (2 734,50 – 2 400).

Si votre activité professionnelle vous rapporte plus, alors tout ce qui dépasse du plafond sera déduit de votre pension de retraite.

Dans notre exemple, si vous reprenez une activité à 700 € brut par mois, votre pension de retraite sera réduite de 365,50 € (total de vos revenus – le plafond autorisé).

Pour résumer, si vous cessez votre activité en profitant d’une retraite à taux plein, vous pouvez la cumuler avec des revenus d’activité sans aucune limite. En revanche, si vous êtes soumis au cumul emploi-retraite partiel, il est impératif de calculer votre salaire emploi-retraite pour savoir si cela vaut vraiment la peine, financièrement, de reprendre une activité professionnelle.

Je note cette page
noter