01 76 35 08 43 Lun au Ven : 8h30 à 19h
01 76 35 08 43 Lun au Ven : 8h30 à 19h

Baromètre annuel du portage salarial du PEPS

Publié le Thursday, March 12, 2020 par Anne-Fleur Carabin

Le portage salarial est l’un des modes d’organisation du travail en passe de révolutionner la plupart des emplois qualifiés. Etre salarié porté, c’est avoir l’autonomie et les avantages d’un consultant indépendant, tout en ayant la protection sociale et les atouts du statut de salarié. Face à ces atouts et à l’évolution du monde professionnel, nombreux sont les actifs français à envisager de se reconvertir et à explorer d’autres pistes afin de faire évoluer leur carrière.

En ce début d’année 2020, un sondage OpinionWay pour le syndicat PEPS (Professionnels de l’Emploi en Portage Salarial) a été réalisé. Chez AD’Missions, on se propose de le décrypter pour vous au fil de cet article !

Bref rappel : définition du portage salarial

Comme évoqué en introduction de cet article, le portage salarial est une forme de travail qui est à distinguer d’une part du salariat classique, d’autre part du statut adopté par un travailleur indépendant. Concrètement, un salarié porté est en mesure d’exercer son activité de manière complètement autonome, sans toutefois avoir à traiter les questions juridiques, fiscales, comptables et administratives d’une entreprise, d’un statut de freelance ou de travailleur indépendant.

C’est lui qui facture ses missions, qui sont versées sous la forme d’honoraires, à la manière d’un consultant. Par ailleurs, il conserve l’ensemble des avantages d’un salarié, à savoir : sécurité sociale, droit au chômage, assurance responsabilité civile, mutuelle…

Il entretient une relation particulière, dite « tripartie », avec son entreprise de portage salariale et une entreprise cliente. La société de portage salarial lui fournit un contrat de travail et lui verse son salaire après avoir validé la mission auprès du client sous la forme d’un contrat de mission, ou contrat de prestation. Ce document répertorie le cadre des tâches à accomplir et le montant de la rémunération.

Par ailleurs, la société de portage salarial fournit au consultant un réseau de professionnels sur lequel il peut s’appuyer pour réaliser ses missions, ou en trouver de nouvelles. Il a également, par son biais, accès à la formation professionnelle. Les salariés portés sont donc généralement des cadres, qui travaillent la plupart du temps dans le digital, mais également dans d’autres secteurs tels que l’ingénierie, le marketing, la communication, la finance, le management, les ressources humaines ou encore l’informatique.

Que dit le baromètre annuel réalisé pour le PEPS ?

Selon le sondage effectué par OpinionWay, pas moins de 46% des cadres seraient prêts à adopter de nouvelles formes d’emploi. Cela représente donc près de la moitié d’entre eux.

Près de 60% en ont déjà entendu parler et une grande majorité a une très bonne image de ce type d’organisation. En 2019, déjà trois quarts d’entre eux en pensaient du bien : ils sont aujourd’hui plus de 80%. Les avantages majeurs soulevés par les cadres sont les suivants :

  • Pour la moitié d’entre eux, pouvoir continuer à bénéficier de la protection sociale des salariés.
  • Pour la moitié d’entre eux également, avoir la possibilité de se concentrer sur son cœur de métier en déléguant les tâches administratives à la société de portage salarial.
  • Pour 40% d’entre eux, ne pas avoir à créer une entreprise ou à devenir travailleur indépendant pour conquérir l’autonomie dont ils souhaitent disposer au quotidien dans leur travail.

Par ailleurs, parmi les cadres ayant déclaré être prêts à se tourner vers une nouvelle forme d’organisation du travail, pas moins de 40% peuvent envisager le portage salarial dans les trois années à venir. C’est presque un tiers de plus que l’année précédente, puisqu’ils étaient seulement 28% à déclarer être prêts à faire la transition à court ou moyen terme.

Les facteurs poussant à ce changement sont nombreux et sont symptomatiques des transformations connues par la société française ces dernières années. En effet, outre l’envie d’être plus autonomes, les cadres interrogés affirment que l’allongement de la durée de vie professionnelle et la fin de la linéarité des carrières y sont pour beaucoup.

En effet, les ruptures sont désormais beaucoup plus fréquentes au sein d’un parcours professionnel que pour les générations précédentes. Par ailleurs, certaines mesures étatiques telles que la réforme des retraites contribuent à cette tendance.

A noter que ce sont notamment les plus jeunes générations qui se montrent aussi les plus favorables au portage salarial. En effet, toujours selon l’étude menée par OpinionWay, près de 70% des 18-29 ans, les fameux millennials, ont déjà entendu parler de ce mode de travail. Par ailleurs, l’extrême majorité d’entre eux en ont une image plutôt favorable (plus de 90%).

En d’autres termes, il semble que cette forme d’organisation professionnelle ait bel et bien de beaux jours devant elle. Les jeunes cadres se montrent disposés à l’adopter et à découvrir les opportunités qui en découlent. N’hésitez pas non plus à parcourir les autres articles d’Ad’Missions pour en savoir plus à ce sujet !

Anne-Fleur Carabin

Directrice d’AD’Missions et passionnée par la transformation du monde du travail, ma mission est d’accompagner nos consultants, par l’intermédiaire du portage salarial. C’est un mode de travail différent qui est adapté à l’entreprise d’aujourd’hui, organisée en mode « projet ». Vous souhaitez échanger sur vos projets ? Rencontrons-nous !

Ajouter un commentaire