Comment devenir freelance ?


Le statut de freelance offre une certaine indépendance, et en recourant au portage salarial, il est possible d’exercer ce type d’activité en étant couvert au même titre que l’est un salarié. Les cadres et professions intellectuelles aspirent de plus en plus à ce type de statut, et au cours de cet article, on vous explique pourquoi.

Quel est l’intérêt de devenir indépendant ?

Les freelances ne se définissent pas par leur statut juridique, mais par une vision du monde du travail qui tend à changer ces dernières années. En effet, ces professionnels sont en quête d’une véritable autonomie qu’ils ne peuvent pas trouver dans un poste de salarié traditionnel. En devenant indépendants, ils ne répondent plus d’une relation hiérarchique, mais sont en mesure d’apporter leur expertise à des missions professionnelles diversifiées, et de s’organiser comme ils le souhaitent.

Pour certains actifs, l’indépendance est synonyme de reconversion, d’exploration et de mise en avant de leur savoir-faire. Pour d’autres, il s’agit de la seule position logique, due à leur secteur d’activité. C’est notamment le cas de nombreux métiers du digital tel que les rédacteurs web, les référenceurs ou encore les référenceurs.

Pourquoi être freelance avec le portage salarial ?

Plusieurs statuts permettent d’être freelance, tels que l’auto-entreprise, la création d’une EURL (Entreprise Unipersonnelle à Responsabilité Limitée), ou encore le portage salarial. Si les auto-entrepreneurs et les gérants d’EURL disposent d’un certain nombre d’avantages, le salarié porté dispose à la fois de l’indépendance qu’il recherche et de la protection possédée habituellement par les salariés classiques.

Il n’a pas à gérer ou à administrer son activité comme le ferait un gérant d’EURL, mais est couvert socialement en cotisant pour le chômage et la retraite, en signant un contrat de travail, en se voyant reverser un salaire régulier. En d’autres termes, il s’agit de l’une des manières les plus avantageuses d’être freelance.

Newsletter