01 76 35 08 43 Lun au Ven : 8h30 à 19h
01 76 35 08 43 Lun au Ven : 8h30 à 19h

Comment augmenter ses revenus en devenant entrepreneur ?

Devenir entrepreneur permet de bénéficier d’une certaine flexibilité concernant notamment les conditions de travail. Choisir son domaine d’activité, ses heures de travail et son lieu de travail dans la mesure du possible représente pour beaucoup d’entrepreneurs des avantages non négligeables qui ont compté dans le choix de devenir son propre patron. Cette flexibilité concernant les conditions de travail en tant qu’indépendant permet également de choisir de travailler à temps complet ou à temps partiel.

Pourquoi devenir indépendant ? Devenir freelance représente également la possibilité de générer un revenu complémentaire. Travailler plus pour gagner plus : cette devise quelquefois critiquée semble pourtant accessible par le biais de l’entrepreneuriat pour augmenter ses revenus mensuels. Mais peut-on exercer n’importe quelle activité pour un revenu complémentaire ? Peut-on cumuler un emploi en freelance et un contrat de travail ? Afin de rester dans la légalité en vous garantissant un revenu complémentaire, nous vous expliquons quels sont vos droits et quelles sont les limites à exercer en tant qu’indépendant dans le cadre d’une activité professionnelle secondaire.

Toucher un revenu complémentaire en devenant entrepreneur

Comment devenir freelance pour gagner un revenu complémentaire ?

Toute activité professionnelle permettant de gagner un revenu doit être déclarée, et ceci même s’il s’agit d’une activité professionnelle secondaire. Par conséquent, avant de vous soucier de réaliser votre premier chiffre d’affaires vous devez tout d’abord vous renseigner sur le statut juridique qui est le plus adapté à votre projet. En effet, vous devrez créer une entreprise afin de déclarer vos revenus provenant de votre activité en tant qu’indépendant. Selon le projet que vous envisagez, vous pouvez choisir de créer une entreprise avec des démarches administratives et fiscales simplifiées.

Ainsi, bon nombre d’entrepreneurs choisissent le régime juridique de la micro-entreprise pour exercer une activité professionnelle secondaire. L’avantage de la micro-entreprise est que vous pouvez bénéficier du régime fiscal micro-social qui ne nécessite pas de réaliser des formalités fiscales complexes. De plus, la tenue d’une comptabilité se réduit à tenir à jour un livre des recettes encaissées au nom de la micro-entreprise. Avec un seuil de chiffre d’affaires ne pouvant pas dépasser 72 600 € pour les prestations de services et 176 200 € pour la vente de marchandises, le régime de la micro-entreprise permet de gagner un revenu complémentaire confortable tout en bénéficiant de la simplicité de gestion de ce régime juridique.

Vous pouvez bien évidemment opter pour un autre statut juridique d’entreprise, mais il est conseillé de choisir un statut juridique qui n’impose pas une création et une gestion trop contraignantes de l’entreprise. Vous pourrez ainsi optimiser au mieux les heures que vous réservez à l’exercice de votre activité en tant que freelance.

Dans tous les cas, avant d’établir vos premières factures et de recevoir vos premiers revenus complémentaires vous devez obligatoirement créer une entreprise afin de déclarer vos revenus. Une fois votre entreprise créée et votre numéro SIRET reçu, vous pourrez facturer vos clients au nom de votre entreprise.

Peut-on cumuler activité en freelance et emploi salarial ?

Le projet de travailler quelques heures supplémentaires en tant que freelance en dehors de son emploi salarial représente pour beaucoup la possibilité d’augmenter significativement ses revenus. Nul besoin d’espérer dans ce cas une promotion auprès de son employeur.

De plus, le choix d’exercer une activité en tant que freelance permet de moduler au mieux le temps que vous avez à consacrer à votre entreprise. Les heures de travail pour une activité complémentaire en tant qu’indépendant ne sont donc pas forcément fixes.

Beaucoup de salariés choisissent par conséquent d’exercer une activité professionnelle en tant que freelance en plus de leur contrat de travail. Par conséquent, vous l’aurez compris, il est tout à fait possible de cumuler une activité en tant que travailleur indépendant et un contrat de travail. Cependant, comme vous pouvez aisément l’imaginer il existe plusieurs limites à ce cumul d’emploi qui sont :

  • une bonne organisation de vos heures de travail afin de pouvoir vous réserver des heures de travail pour votre activité de freelance en dehors de vos heures travaillées en tant que salarié;
  • l’absence de clause dans votre contrat de travail vous interdisant d’exercer une activité en freelance en dehors de votre emploi;
  • l’obligation de loyauté et de non-concurrence vis-à-vis de votre employeur.

Par conséquent, avant de créer une entreprise et d’exercer une activité complémentaire en tant que freelance il est conseillé de relire son contrat de travail afin de s’assurer qu’aucune clause n’interdit d’exercer une activité en tant que travailleur indépendant.

De plus, si vous souhaitez proposer des produits ou une prestation de services qui sont dans le même secteur d’activité dans lequel vous travaillez en tant que salarié, faites attention à ne pas créer une activité qui serait susceptible d’être en concurrence directe avec votre employeur. En effet, dans le cadre de l’exécution de votre contrat de travail vous devez respecter une obligation de loyauté et de non-concurrence auprès de votre employeur. Ces obligations vous imposent de ne pas porter préjudice à votre employeur par rapport à l’activité commerciale qu’il exerce.

Devenir indépendant pour toucher un revenu complémentaire

Etre indépendant pour augmenter ses revenus : quelles conséquences ?

Devenir un travailleur indépendant afin d’exercer une activité professionnelle en plus d’un emploi salarial produit également d’autres conséquences outre que l’augmentation de vos revenus. En effet, en tant que freelance, vous devrez notamment déclarer votre chiffre d’affaires généré au titre de votre activité de travailleur indépendant. Cette déclaration de votre chiffre d’affaires permettra de calculer le montant que vous devrez payer au titre de vos cotisations sociales.

Ainsi, en payant des cotisations sociales en tant que travailleur indépendant vous serez également affilié au régime de la sécurité sociale des travailleurs indépendants (SSI) si vous êtes considéré comme un travailleur non-salarié (TNS).

A noter que votre affiliation obligatoire au régime de la sécurité sociale des travailleurs indépendants ne provoque pas une radiation de votre affiliation au régime général de la sécurité sociale. Ainsi, en cumulant une activité en tant qu’indépendant et un emploi en tant que salarié, vous cumulez également une affiliation au régime social des travailleurs indépendants et au régime social des salariés. Ce cumul présente certains avantages comme notamment l’augmentation de vos droits à la retraite vous permettant ainsi d’augmenter votre pension de retraite.

En outre, si vous choisissez de devenir un entrepreneur individuel afin de vous garantir une autre source de revenus vous serez soumis à l’impôt sur le revenu. Par conséquent, vous devrez réaliser une déclaration de votre chiffre d’affaires annuel au moment de votre déclaration de revenus. A noter que le versement d’acomptes est possible afin d’éviter de payer en une fois l’impôt sur le revenu au titre de votre activité de freelance. Il sera donc nécessaire de vérifier la tenue de sa comptabilité afin de ne pas commettre d’erreurs au moment de la déclaration fiscale.

En résumé, plusieurs activités peuvent être exercées au titre d’une activité secondaire sans trop de restrictions. Pour ces raisons, de nombreux entrepreneurs ont fait le choix de créer leur entreprise pour augmenter leurs revenus.

Nous vous recommandons cette autre page :