Portage salarial : point sur la réforme de la retraite


Largement médiatisée, la réforme des retraites suit son cours. À terme, les changements qu’elle apportera devraient toucher plus ou moins tous les actifs : salariés, travailleurs indépendants, mais aussi le compromis du portage salarial. Que sait-on concernant la retraite pour les personnes travaillant sous ce statut ? Un point s’impose.

Le cumul de la pension de retraite et du portage salarial

Déjà en 2013, lorsque Jean-Marc Ayrault, alors Premier ministre, annonçait des mesures concernant la réforme des retraites, un point semblait ressortir : les séniors seraient de plus en plus incités à avoir recours au portage salarial. Celui-ci leur permettrait de cumuler un emploi avec leur pension de retraite, leur donnant un complément de salaire non négligeable.

Aujourd’hui, ce point est confirmé : le portage devrait apporter une sécurité supplémentaire aux régimes de retraite. Mais attention : pour pouvoir exercer, les séniors devront procéder d’une manière bien précise. Ils devront au préalable cesser toute activité, et n’entamer une mission de portage salarial que lorsque cette cessation sera effective. De plus, chaque mission ne pourra pas dépasser une durée de 3 ans. Seule exception : si le retraité ne dispose pas encore du nombre de trimestres lui permettant de prétendre à une retraite à taux plein.

Une réforme pour tout simplifier 

Actuellement, la France compte 42 régimes de retraite auxquels les travailleurs sont affiliés selon la nature de leur activité. Leur réforme, qui était l’une des promesses du président Emmanuel Macron en 2017, devait aboutir à la création d’un régime « universel ». Cela doit aussi affecter les salariés portés, qui constituent un compromis entre le statut de freelance et celui d’employé.

Aujourd’hui, selon le PEPS, environ 32 800 personnes exercent via ce dispositif. Les salariés portés sont d’abord des hommes (62 %) avec un âge moyen de 41 ans. 

Pour le moment, un salarié porté conserve donc les mêmes droits que n’importe quel autre employé. Si le régime universel est effectivement créé, l’âge du taux plein sera le même pour tous. La société de portage se chargera toujours de calculer et de prélever, pour lui, ses cotisations retraite. Ces dernières sont versées aux caisses de retraite de base et complémentaires du régime général.

Néanmoins, il faut souligner que la réforme des retraites n’est pas encore terminée, et que d’autres annonces concernant le portage salarial restent à prévoir dans les prochains mois.

Rappelons également que le calcul des retraites en portage salarial est sensiblement différent de celui des freelances.

Les points-clés à retenir de la réforme des retraites pour le portage salarial :

  • La réforme des retraites n’est pas terminée. Cela dit, son volet sur le portage salarial est déjà intéressant pour les séniors qui recherchent un complément de revenus.
  • Pour y accéder, les retraités devront d’abord cesser tout travail avant d’entamer une activité de salarié porté.
  • La retraite des salariés portés devrait être fusionnée avec d’autres statuts. Le portage salarial disposera ainsi des mêmes droits et calculs de trimestres.

 

Newsletter

  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.