Mise à jour des cotisations sociales 2021 : Qu’est-ce qui change et qu’est-ce qui est maintenu ?

Mis à jour le Tuesday, March 9, 2021
Publié le Wednesday, February 24, 2021 par Anne-Fleur Carabin

Le 1er janvier de chaque année donne lieu à un réajustement des cotisations sociales patronales et salariales.

Suite à une année 2020 riche en bouleversements, l’année 2021 commence avec quelques exceptions dont celle du gel du plafond de la sécurité sociale (PSS).

Point sur les cotisations sociales 2021

En effet, les conséquences du Covid-19 ayant généré la chute du salaire moyen en 2020 (- 5,7 %) suite au recours étendu au chômage partiel, le gouvernement a décidé le gel du PSS pour l’année 2021.

Certaines cotisations patronales et salariales restent inchangées en 2021, et certaines taxes sont supprimées.

Le point sur les taux de cotisations maintenus en 2021 et les principales modifications.

Les effets du Covid-19 sur la stagnation exceptionnelle du plafond de la sécurité sociale

Habituellement, le plafond de la sécurité sociale fait l’objet d’une revalorisation annuelle au 1er janvier augmentant chaque année d’environ un à deux points.

Rappelons que le plafond de la sécurité sociale (PSS) est la base de calcul des cotisations sociales obligatoires et permet de déterminer la tranche A (pour le calcul des cotisations de retraite complémentaire versées à l’ARRCO caisse de retraite de tous les salariés) ainsi que certaines cotisations facultatives telles que les complémentaires santé (articles D. 242-17 à D. 242-19 du code de la sécurité sociale).

Suite aux conséquences de la crise du Covid-19, l’année 2021 débute exceptionnellement par le gel du plafond de la sécurité sociale (PSS) qui reste à 14 436 euros comme en 2020.

Voici les différents plafonds de la sécurité sociale pour 2021 :

Plafond annuelPlafond trimestrielPlafond mensuelPlafond hebdomadairePlafond journalierPlafond horaire
41 136 euros10,28 euros3428 euros791 euros189 euros26 euros

Les charges patronales destinées au financement de la Sécurité sociale en 2021

L’ensemble des taux des cotisations patronales destinées au financement de la Sécurité sociale sont maintenus en 2021.

Les cotisations patronales, sont réparties de la façon suivante :

contribution solidarité autonomie0,30 %
l’assurance maladie13 %
abaissé à 7 % pour les salaires annuels qui n’excèdent pas 2,5 Smic.
l’assurance vieillesse plafonnée8,55 %
l’assurance vieillesse déplafonnée1,90 %
les allocations familiales3,45 %
les accidents du travailtaux variable
donné par la CARSAT
contribution FNAL (- de 50 salariés)0,10 %
contribution supplémentaire FNAL (dès 50 salariés)0,50 %

Les charges patronales destinées au financement de l’assurance chômage en 2021

D’autres taux de cotisations restent inchangés en 2021 dont ceux des contributions patronales pour le financement des allocations chômage.

Les contributions patronales se répartissent de la façon suivante :

assurance chomage4,05 %
AGS0,15 %

Charges patronales et retraite complémentaire en 2021

La retraite complémentaire permet de compléter la retraite de base des salariés.

Elle est financée par une part patronale dont les cotisations obligatoires sont les suivantes en 2021 :

cotisation de base Agirc-Arrco4,72 % à 12,95 %
CEG (contribution d’équilibre général)1,29 % à 1,62 %
cotisation APEC0,036 %
CET (Cotisation exceptionnelle et temporaire)0,22 %
assurance décès1,5 %
contribution professionnelle de prévoyance (dès 11 salariés)8 %

Charges patronales et formation professionnelle et autres taxes

Le financement de la formation professionnelle relève des cotisations patronales.

Ces cotisations sont destinées à financer la formation professionnelle dont le CPF (compte personnel de formation).

Ainsi, les taux pour 2021 s’élèvent à :

entreprises de moins de 10 salariés0,55 %
entreprises de 10 à 19 salariés1 %
entreprises de plus de 20 salariés1 %
entreprises avec CDD (CIF-CDD)1 %
entreprises non assujetties à la TVA4,25 % à 13,60 %
contribution apprentissage pour les entreprises de plus de 250 salariés0,10 %
taxe d’apprentissage0,68 %
contribution au dialogue social0,016 %
participation à l’effort de construction0,45 %

Les taux des charges salariales maintenus en 2021

Les taux des charges salariales sont maintenus en 2021 :

Assurance vieillesse plafonnéeAssurance vieillesse déplafonnéeCSG imposableCSG non imposableCRDS
6,90 %0,40 %2,40 %6,80 %0,50 %

Sur la part salariale de la retraite complémentaire les taux sont les suivants :

cotisation de base Agirc-Arrco3,15 % à 8,64 %
CEG (contribution d’équilibre général)0,86 % à 1,08 %
cotisation APEC0,024 %
CET (Contribution d’équilibre technique)0,14 %

Les changements en 2021

  • L’augmentation de la réduction fillon aussi nommée “ réduction générale de cotisations patronales ”

Cette réduction en faveur des employeurs s’applique aux salariés titulaires d’un contrat de travail dont le salaire est inférieur à 1,6 fois le SMIC.
Selon le décret n°2020-1719 du 28 décembre 2020 publié au Journal officiel, le taux de réduction générale de cotisations patronales est augmenté passant de 0,3205 et 0,3245 à 0,3206 et 0,3246 (selon la taille des entreprises) au 1er janvier 2021.

  • Covid-19 et contrats à durée déterminée d’usage (CDDU) : la fin de la taxe forfaitaire

Pour mémoire, le 1er janvier 2020, une taxe forfaitaire avait été mise en place à la charge de l’employeur, pour chaque contrat à durée déterminée d’usage (CDDU) conclu. Le montant de la taxe était de 10 euros par contrat conclu.

Suite aux conséquences du Covid-19, le gouvernement a décidé de mettre un terme à cette taxe car les secteurs ayant recours au CDDU sont les secteurs les plus touchés par la crise sanitaire. La taxe est supprimée au 1er janvier 2021 et de façon rétroactive au 1er juillet 2020.

  • L’augmentation du SMIC au 1er janvier 2021 : 10,25 euros l’heure

Le SMIC brut augmente de 0,99 % au 1er janvier 2021.
Ainsi, le SMIC horaire brut, passe de 10,15 euros au 1er janvier 2020, à 10,25 euros au 1er janvier 2021.

Textes de référence :

  • Articles D. 242-17 à D. 242-19 du code de la sécurité sociale
  • Décret n°2020-1719 du 28 décembre 2020
  • Article D1242-1 du code du travail
Anne-Fleur Carabin

Directrice d’AD’Missions et passionnée par la transformation du monde du travail, ma mission est d’accompagner nos consultants, par l’intermédiaire du portage salarial. C’est un mode de travail différent qui est adapté à l’entreprise d’aujourd’hui, organisée en mode « projet ». Vous souhaitez échanger sur vos projets ? Rencontrons-nous !

Ajouter un commentaire