Conseils sur la communication non verbale vs communication verbale

Mis à jour le mercredi 16 novembre 2022
Publié le lundi 14 novembre 2022 par Manon Mathiot

Dans la vie professionnelle comme dans notre quotidien, nous communiquons avec notre entourage à l’oral, mais également au travers de tous nos gestes et de notre attitude. Découvrez alors comment influencer nos échanges avec autrui en adoptant une communication verbale et une communication non verbale adaptées.

Communication verbale et non verbale : qu’est-ce que c’est ?

Pour bien comprendre les enjeux de la communication verbale et non verbale dans nos divers échanges professionnels, faisons le point sur ces notions.

La communication verbale : définition

La communication verbale fait référence à tout ce qui concerne le langage humain. Si on pense immédiatement au vocabulaire utilisé, cela ne suffit pas à s’exprimer verbalement, et d’autres paramètres entre en compte :

  • L’intonation de la voix ;
  • La langue utilisée ;
  • Les caractéristiques de la voix ;
  • La prononciation de certains mots ;
  • Le débit de langage ;
  • Le choix des verbes et des mots en général…

La communication verbale permet alors à plusieurs personnes d’échanger, de s’écouter, de communiquer et de se comprendre. Axées sur le mot, les communications verbales concernent ainsi aussi bien le langage oral que l’expression écrite.

On comprend alors toute l’importance de savoir s’exprimer distinctement et correctement au quotidien, et plus encore dans le domaine professionnel. Une personne qui s’exprime bien à l’oral prouve alors son expertise, et véhicule une image positive de lui-même et/ou de son entreprise.

La communication non verbale : définition

Si la communication verbale est essentielle, elle ne suffit pas à faire bonne impression. Le langage corporel peut alors appuyer l’expression orale, ou révéler des informations contradictoires sur la personne. Cette gestuelle fait référence à la communication non verbale, et comprend tous les signes physiques que l’on peut renvoyer, consciemment ou non, à l’autre lors d’un échange :

  • La gestuelle ;
  • Les postures ;
  • Les mimiques, grimaces ou tics ;
  • Les expressions du visage ;
  • Le regard ;
  • L’attitude…

Tous ces éléments de la communication non verbale sont souvent révélateurs d’un trait de caractère ou de la personnalité des interlocuteurs, voire même de leur état d’esprit du moment.

On comprend alors l’importance d’apprendre à gérer la communication non verbale lors d’un échange professionnel, notamment lors de conversations conflictuelles ou durant un entretien d’embauche, où les émotions fortes sont parfois difficiles à cacher et se révèlent au travers de la gestuelle. D’ailleurs, de nombreux recruteurs font attention au langage du corps et aux signaux envoyés, souvent inconsciemment, tout autant qu’aux échanges verbaux.

La communication et la règle des 3 V

Selon une étude menée par Albert Mehrabian, on peut considérer qu’une communication interpersonnelle est non verbale à hauteur de 93 % :

  • 7 % de la communication est verbale (choix des mots) ;
  • 38 % de la communication est dite « vocale » (intonation, son de la voix) ;
  • 55 % de la communication est dite « visuelle » (gestuelle et expressions du visage).

Bon à savoir : il existe un troisième type de communication, qui fait référence au rythme des paroles, au ton employé et à la gestion des blancs dans une conversation. On l’appelle la communication para-verbale.

Les points de vigilance des communications verbales et non verbales

Que vous soyez consultant en portage salarial ou salarié d’une entreprise, vous serez amené à avoir des échanges professionnels, et à convaincre votre interlocuteur. Vous pouvez alors vous entraîner à adopter une communication verbale et non verbale appropriée pour donner une bonne impression et proposer un discours cohérent.

Poser sa voix

La voix est indéniablement le premier vecteur d’une communication orale. Dès les premiers mots, on détermine aisément si la voix est assurée ou non, douce ou puissante, froide ou chaleureuse… Ces ressentis influencent l’image que l’on perçoit de l’autre. Il est donc important de faire attention au volume de la voix, au débit de parole, ou encore au timbre de la voix pour parvenir à retranscrire ce que vous voulez vraiment transmettre (un ton ferme et une voix forte pour de la colère, une voix assurée et posée pour convaincre…).

Adopter un discours franc et cohérent

À l’oral, le meilleur moyen de montrer son assurance, ou en tout cas de ne pas perdre pied, est de parler distinctement. La locution doit être fluide et cohérente, et plus vous pourrez utiliser un vocabulaire varié, plus vous renverrez une image positive.

De la même manière, si votre métier le permet, utiliser un champ lexical spécifique pour appuyer votre expertise, et tenter de transmettre un langage positif, en limitant les négations ou les références négatives.

Prendre soin de l’apparence physique

Une tenue vestimentaire et l’apparence physique d’une personne véhiculent involontairement un message sur sa personnalité, son caractère ou son état d’esprit. Il est donc important de prendre conscience de ces signaux, pour qu’ils jouent en votre faveur. Vous pouvez, par exemple, opter pour un vêtement coloré pour un échange dynamique et convaincant, ou porter une couleur plus sobre pour un entretien très formel.

Ne pas se laisser trahir par la gestuelle et la posture

Vous pourrez parler avec assurance et vous exprimer clairement autant de temps que vous le voulez pour convaincre, mais si votre jambe bouge sans cesse ou que vous jouez avec vos cheveux sans arrêt, vos interlocuteurs ne seront pas dupes. Ces petits gestes témoignent d’un stress évident, voire d’un manque de confiance.

Il est donc essentiel de faire attention à sa gestuelle et ses expressions faciales lors d’un échange, pour ne pas révéler des informations trompeuses, ou qui pourraient jouer en votre défaveur.

On évite ainsi de jouer machinalement avec un stylo ou un objet, on ne croise pas les bras ou les jambes, on garde la tête haute, on offre une poignée de main franche…

Assurer le regard

Le contact visuel est tout aussi important que les mots et les gestes. On dit souvent que le regard est le miroir de l’âme, alors attendez-vous à transmettre vos émotions rien qu’avec les yeux, et souvent sans le vouloir. Heureusement, vous pouvez là aussi travailler votre positionnement en apprenant à regarder la personne droit dans les yeux, sans avoir le regard fuyant, qui pourrait traduire une gêne, un ennui, un manque de confiance, voire un manque de respect.

Dans le monde du travail, la communication verbale et non verbale représente un enjeu de taille qui ne doit pas être négligé. Ad’Missions peut vous aider, à travers différents conseils, à adopter les bonnes techniques de communication pour échanger sans complexe entre professionnels.

Manon Mathiot

En tant que Responsable Marketing Ad’missions au sein du Groupe Freelance.com, ce poste m’a ouvert l’esprit à de nouvelles façons de travailler et a enrichi ma vie professionnelle et personnelle. Développer une vision interne du monde du portage salarial et du travail indépendant en rencontrant de nombreux talents et experts au sein du groupe, en recherchant et en mettant en avant la nouveauté et les avantages de ce statut au profit de tous.

Ajouter un commentaire