Comment rédiger un plan d’action efficace ?

Publié le Tuesday, August 3, 2021 par Anne-Fleur Carabin

Développer une activité nécessite beaucoup d’investissement de temps et d’énergie de la part du chef d’entreprise.

Analyser le marché afin de connaître ses clients ; connaître sa zone de chalandise ; connaître sa concurrence ou encore anticiper ses coûts de fonctionnement et évaluer son futur chiffre d’affaires, exige du chef d’entreprise une rigueur à toute épreuve.

Pour répondre aux interrogations soulevées par l’objectif de croissance d’une activité, certaines méthodologies permettent de mettre en place une feuille de route pour développer efficacement l’activité.

C’est l’objet du plan d’action qui vise à atteindre des objectifs précis favorables au développement de l’activité.

Le plan d’action présente plusieurs intérêts pour l’entrepreneur.

Il permet notamment :

  • d’avoir une vision globale et la plus complète des tâches à venir ;
  • d’identifier les moyens à mettre en œuvre pour obtenir les résultats escomptés ;
  • de planifier les étapes du développement de l’activité afin d’anticiper les problèmes éventuels ;
  • de superviser efficacement le développement de l’activité ;
  • de prévoir des solutions en cas de réalisation des risques identifiés.

Le plan d’action est un outil efficace qui peut être mis en place dans toutes les entreprises quelle que soit leur taille, puisque son objectif vise à améliorer et soutenir la croissance de l’entreprise et par conséquent augmenter son chiffre d’affaires.

Il devient parfois indispensable concernant des projets de grande envergure nécessitant plusieurs étapes d’élaboration.

Qu’est-ce qu’un plan d’action et comment le rédiger pour en faire un outil de pilotage efficace ? Faisons le point.

Femme qui fait une présentation sur un tableau devant ses collègues

Plan d’action versus plan d’action commercial : comprendre les différences

Le plan d’action commercial est déterminé par la stratégie commerciale et permet d’illustrer quels seront les moyens et les actions à mettre en place pour atteindre des objectifs commerciaux de l’entreprise.

En effet, le plan d’action commercial permet de répondre à des questions spécifiques telles que :

  • Quelles seront les personnes chargées de l’opération commerciale ?
  • Quel sera le budget consacré à l’action ?
  • Quels sont les indicateurs clés de performance ?
  • Quels sont les résultats attendus ?

Alors que le plan d’action commercial est focalisé sur les stratégies et actions commerciales à déployer dans le but de : vendre les produits, lancer des opérations marketing ou encore recruter les commerciaux ; le plan d’action quant à lui, vise des objectifs plus généraux à atteindre pour faire évoluer une entreprise ou réussir un projet d’entreprise.

En somme, le plan d’action est moins spécifique que le plan d’action commercial.

Le processus de création d’un plan d’action : par où commencer ?

La construction d’un plan d’action efficace repose sur plusieurs étapes.

Phase 1 : fixer un objectif

Cette première étape représente le socle du plan d’action car elle détermine l’objet du plan d’action. Il s’agit de fixer un ou plusieurs objectifs auxquels le plan d’action doit répondre.

Ces objectifs conditionnent les moyens qui devront être prévus et mis en œuvre dans les différentes étapes du plan d’action.

Lorsque le plan d’action concerne l’activité d’un travailleur indépendant tel qu’un freelance, les objectifs concernent généralement :

  • le chiffre d’affaires mensuel projeté ;
  • le nombre de clients visé ;
  • le type de prestations à développer ;
  • la planification quant à la prospection commerciale et sa fréquence envisagée (hebdomadaire/mensuelle).

La pertinence des objectifs et leur chance de réussite dépendent aussi de leur réalisme c’est pourquoi l’indicateur SMART permet de fixer des objectifs cohérents et atteignables.

Aussi, l’indicateur SMART suppose que l’objectif réponde aux critères suivants :

  • l’objectif est Spécifique
  • l’objectif est Mesurable
  • l’objectif est Atteignable
  • l’objectif est Réaliste
  • l’objectif est fixé dans le Temps.

Phase 2 : classer les actions par ordre de pertinence

Cette étape vise à prioriser les actions pour assurer l’efficacité du plan. En effet, atteindre les objectifs du plan d’action suppose que différentes actions soient mises en place par ordre de pertinence.

Il s’agit de classer les différentes mesures du plan d’action afin de les mettre en place progressivement et de manière cohérente selon les objectifs définis.

Phase 3 : déterminer les actions concrètes et les acteurs responsables

Lorsque le plan d’action est mis en place dans le cadre d’une entreprise possédant plusieurs collaborateurs, le plan doit prévoir quelles seront les actions concrètes à mettre en place et qui sera responsable de leur mise en place.

Phase 4 : comment mettre en place les actions ?

Il s’agit de définir quels seront les moyens utilisés et le budget prévu pour réaliser les différentes actions du plan.

Les moyens peuvent être humains ou matériels selon les besoins de l’objectif.

Cette phase a aussi pour but de respecter le budget prévu pour la mise en place des mesures du plan.

Phase 5 : prévoir la fréquence des actions

Les objectifs peuvent nécessiter de mettre en place des mesures répétitives.

Le plan d’action doit donc prévoir la fréquences des mesures spécifiques à mettre en place ainsi que leurs échéances (hebdomadaire, mensuelles etc).

Phase 6 : faire le bilan du plan d’action selon les objectifs fixés

Cette étape permet de vérifier si les mesures prévues et les actions réalisées étaient bien adaptées aux objectifs fixés par le plan d’action.

Une étape finale importante qui permet de réévaluer la pertinence des objectifs.

Quelle que soit sa taille, l’entreprise peut véritablement tirer profit d’un plan d’action si ce dernier est rigoureusement mis en place et suivi. Le plan d’action doit cependant être un gain de temps pour l’entreprise c’est pourquoi il faut être vigilant à ne pas passer trop de temps à son élaboration sous peine de perdre en efficacité et en flexibilité si les objectifs évoluent.

Anne-Fleur Carabin

Directrice d’AD’Missions et passionnée par la transformation du monde du travail, ma mission est d’accompagner nos consultants, par l’intermédiaire du portage salarial. C’est un mode de travail différent qui est adapté à l’entreprise d’aujourd’hui, organisée en mode « projet ». Vous souhaitez échanger sur vos projets ? Rencontrons-nous !

Ajouter un commentaire