01 76 35 08 43 Lun au Ven : 8h30 à 19h
01 76 35 08 43 Lun au Ven : 8h30 à 19h

Etre salarié vs être freelance : les principales différences

Vous vous êtes peut-être déjà posé la question : à quoi ressemblerait ma vie si j’étais mon propre patron ? La liberté du statut de freelance séduit, mais peut aussi être effrayante face à la sécurité qu’apporte le statut de salarié. Mais alors quelles sont les grandes différences de ces deux statuts professionnels ?

Choisir entre le salariat et l’entrepreneuriat n’est pas aisé puisqu’il faudra faire des concessions dans les deux cas. Les deux statuts apportent en effet des avantages tout comme des inconvénients. Dans le cas de l’entrepreneuriat, il faudra également choisir entre les différents statuts juridiques des entreprises.

Les principales différences entre les salariés et les freelances concernent l’argent perçu, la gestion du temps, les dispositions en cas d’arrêt maladie et surtout le rythme et le style de vie. Découvrez ces différences plus en détail pour choisir le statut le plus adapté à vos attentes et à votre personnalité.

Les différences entre un salarié et un freelance

Argent, revenus, salaires, chiffres d’affaires : les différences entre le salariat et l’entrepreneuriat

La première grande différence entre un salarié et un freelance est la manière de gagner de l’argent. Alors que le salarié touche un salaire généralement fixe pour le travail qu’il a effectué durant le mois écoulé, le freelance gagne un chiffre d’affaires plus ou moins fixe en fonction de son travail.

Alors que le salarié touchera son salaire à une date fixe tous les mois, le freelance facturera ses clients en fonction des contrats qu’il signe. Le paiement des factures de ses clients peut s’étaler dans le temps.

Ainsi, le salarié a l’assurance de toucher un revenu fixe à la fin du mois alors que le freelance dépend uniquement des différents contrats qu’il a effectués. Le salarié est payé à l’heure en fonction de son temps de travail alors que le freelance est payé en fonction de ce qu’il facture à ses clients.

Pour réussir à gagner en sécurité financière, le freelance dispose cependant de solutions. Il peut en effet trouver des clients réguliers qui assurent à l’entrepreneur un revenu tous les mois. De plus, choisissant lui-même sa tarification, le freelance n’est pas limité dans sa rémunération à l’instar du salarié qui lui touche une somme fixe.

Une gestion du temps différente pour les salariés et les freelances

Si la façon de gagner de l’argent est différente entre les deux statuts professionnels, la façon de gérer son temps de travail l’est tout autant.

En effet, le salarié dispose d’horaires de travail généralement fixes. Au contraire, le freelance décide de son temps de travail. Il peut ainsi commencer de travailler à l’heure qu’il souhaite et terminer de travailler à l’heure qui lui convient. Il en va de même pour les jours de repos qui sont fixes pour un salarié et qui peuvent être aléatoires en fonction des souhaits du freelance.

Choisir les moments où l’on travaille semble être très avantageux, mais beaucoup de freelances répondront que cet avantage n’en est pas un, car les entrepreneurs ont tendance à ne jamais s’arrêter de travailler et peuvent ainsi terminer leur journée de travail très tard ou travailler le week-end.

En vérité, la différence des deux statuts réside dans la gestion du temps. Un salarié dispose d’horaires fixes qui lui sont imposés : une fois qu’il a terminé, il peut faire autre chose. Le freelance peut à son tour s’imposer un rythme de travail similaire au salarié ou bien simplement instaurer un autre rythme de travail. Il doit également savoir s’arrêter de travailler quand cela est nécessaire pour s’accorder du temps pour ses loisirs et sa vie personnelle.

Les différences entre salariés et freelance en cas d’arrêt maladie

Vous le savez certainement : être salarié permet de bénéficier de plus de sécurité. Ainsi, un salarié dispose par exemple de congés payés, mais aussi d’une couverture en cas d’arrêt de travail.

Le freelance a lui aussi droit à la sécurité sociale et peut lui aussi bénéficier d’une indemnité en cas d’arrêt maladie, mais cela le retarde forcément dans ses projets. Lorsqu’un freelance ne travaille pas, il ne gagne pas d’argent.

Un entrepreneur peut cependant décider de souscrire à une complémentaire santé, mais il devra payer les cotisations lui-même alors qu’un salarié bénéficie directement d’une complémentaire santé prise en charge par son employeur.

Salariés et freelance : quelles différences ?

Salariat ou entrepreneuriat : un style de vie complètement opposé

La véritable différence entre le salariat et l’entrepreneuriat réside dans le style de vie. Choisir d’être salarié permet de bénéficier d’un cadre, mais surtout d’une sécurité. Le statut salarial étant le statut le plus classique, une majorité de personnes adoptera le même rythme que vous ce qui vous permettra de mieux pouvoir vous organiser. Vous n’aurez d’ailleurs pas besoin de vous organiser puisque vos horaires et votre rythme de vie sont prédéfinis pour vous. De plus, vous n’avez pas à vous soucier de l’argent à la fin du mois, des risques que pourraient coûter un arrêt maladie ou quelques vacances.

L’entrepreneuriat est un tout autre style de vie qui mise davantage sur la liberté. Choisir ses horaires et son lieu de travail, pouvoir choisir sa tarification, prendre des vacances lorsqu’on le souhaite, etc. En contrepartie, le travailleur indépendant devra savoir s’organiser, chercher chaque contrat avec un nouveau client, travailler par lui-même et pouvoir se dégager du temps pour lui. Il ne bénéficiera pas des mêmes garanties que le salarié n’appartenant pas au même régime.

En résumé : sécurité vs liberté ?

Les principales différences entre le salarié et le travailleur indépendant sont :

  • une façon différente de percevoir de l’argent (salaire pour le salarié contre chiffre d’affaires pour le freelance auto-entrepreneur) ;
  • une façon différente de gérer son temps de travail (horaires fixes contre horaires libres) ;
  • plus de garanties pour le salarié (complémentaire santé, congés payés, salaire fixe, etc.) ;
  • un style de vie opposé (rythme de vie classique et imposé pour le salarié et rythme personnalisable et libre pour le travailleur indépendant).

Il est important de prendre conscience de ces différences avant de choisir d’être salarié ou bien au contraire de lancer la création d’une société. Il existe également d’autres alternatives comme le régime du portage salarial qui permet de bénéficier des avantages du salariat tout en conservant la liberté du travailleur indépendant.

Si vous tenez à vous lancer dans l’aventure et créer votre propre entreprise, vous opterez pour plus de liberté et vous devrez trouver des alternatives pour que le manque de sécurité vis-à -vis du salariat ne soit pas un frein dans votre carrière, mais bien un moteur.

Nous vous recommandons ces autres pages :