Le nouveau contrat de professionnalisation des salariés portés pour devenir Consultant autonome

Publié le Monday, May 30, 2022 par Emily McLaren

Depuis le 1er janvier 2021, il est possible de mettre en place le contrat de professionnalisation dans le cadre du portage salarial. 

En effet, la loi  n° 2020-1577 du 14 décembre 2020 relative au renforcement de l’inclusion dans l’emploi par l’activité économique et l’expérimentation territoires zéro chômeur de longue durée ; ainsi que l’avenant n°11 relatif à la mise en œuvre du contrat de professionnalisation du 18 février 2021 prévoient “l’experimentation du contrat de professionalisation” au profit des salariés portés afin d’obtenir un certificat de qualification professionnelle du Consultant autonome (CQP).

Cette mesure expérimentale est mise en œuvre jusqu’au 1er janvier 2024. Elle vise à évaluer les bénéfices du contrat de professionnalisation pour les travailleurs indépendants exerçant leur activité en tant que consultant porté.

Concrètement, l’entreprise de portage salarial (EPS) doit mettre en place le contrat de professionnalisation après avoir choisi un organisme de formation habilité par la branche du portage salarial.

Le groupe Freelance.com, à travers TMC France, son organisme de formation, est désormais habilité à délivrer la nouvelle certification du Consultant autonome

L’EPS reçoit le financement d’AKTO visant à rémunérer une partie du salaire du candidat pendant la formation théorique ainsi que les honoraires de l’organisme de formation.

Qu’est-ce que le nouveau contrat de professionnalisation en portage salarial et comment fonctionne t-il ? Nous vous expliquons tout dans cet article.

contrat-professionnalisation-consultant-autonome

Rappel : qu’est-ce qu’un contrat de professionnalisation ?

Le contrat de professionnalisation est un contrat de travail conclu entre un employeur et un salarié qui vise à faciliter l’insertion des jeunes dans le marché du travail ou leur retour à l’emploi.

Concrètement, le contrat de professionnalisation permet au salarié d’acquérir une qualification professionnelle (diplôme, titre, certificat de qualification professionnelle…) reconnue par l’État et/ou la branche professionnelle. 

Habituellement, les bénéficiaires du contrat de professionnalisation sont les profils suivants :

  • Les jeunes âgés de 16 à 25 ans révolus afin de compléter leur formation initiale ;
  • Les demandeurs d’emploi âgés de 26 ans et plus ;
  • Les bénéficiaires du revenu de solidarité active (RSA), de l’allocation de solidarité spécifique (ASS) ou de l’allocation aux adultes handicapés (AAH) ;
  • Les personnes ayant bénéficié d’un contrat aidé (contrat unique d’insertion – CUI).

Jusqu’en 2021, le contrat de professionnalisation concernait uniquement les salariés classiques. Les entreprises de portage salarial peuvent désormais proposer le contrat de professionnalisation à leurs salariés portés.

La formation proposée dans le cadre du contrat de professionnalisation en portage salarial, s’articule autour d’une période de formation théorique (60 heures) et une période de mise en situation pratique (180 heures).

A l’issue de cette formation, le salarié porté obtient un certificat de qualification professionnelle (CQP) Consultant Autonome attestant de l’acquisition de ses nouvelles compétences pour créer et développer une activité indépendante.

En somme, la formation vise à transmettre toutes les compétences nécessaires au métier de consultant indépendant et octroie une certification reconnue et valorisante auprès des futurs clients du salarié porté.

Les conditions d’éligibilité au contrat de professionnalisation des salariés portés

Pour être éligible au contrat de professionnalisation dans le cadre du portage salarial, les candidats doivent remplir les conditions suivantes :

  • Être inscrit à pôle emploi ou être âgé de moins de 26 ans ;
  • Conclure un nouveau contrat de travail (en professionnalisation) avec une EPS ;
  • S’engager sur 6 mois minimum et 240 heures de formation (avec un minimum de 60h de formation théorique, et 180h de formation pratique). Le temps de formation théorique doit être compris entre 15% et 25% du temps de formation total ce qui correspond à un temps de formation total compris entre 240 heures et 400 heures ;
  • Avoir au minimum une mission permettant de financer tout ou partie de la rémunération plancher correspondant aux 180 heures de mise en pratique.

Le processus d’évaluation du salarié porté en contrat de professionnalisation

La délivrance du CQP Consultant autonome se fait après un processus d’évaluation réalisé par différents acteurs :

  • Évaluation par le formateur

Le formateur a pour rôle d’évaluer le niveau de maîtrise des connaissances, les savoir-faire et savoir être nécessaires à la maîtrise de l’emploi par le salarié porté. ​​L’évaluation peut être réalisée par un QCM.

  • Évaluation par le tuteur

Les salariés portés formés dans le cadre d’un contrat de professionnalisation sont suivis par un tuteur. Ce dernier est sélectionné par l’employeur et le salarié qui conclut le contrat de professionnalisation.

L’évaluation porte essentiellement sur les activités du référentiel emploi du CQP. Le tuteur observe les activités réalisées par le candidat et observe ses compétences et savoir-faire lors des mises en pratique.

  • Le jury évaluateur

Six mois après le début du contrat de professionnalisation, le salarié porté est évalué par un jury évaluateur afin de faire le point sur les compétences acquises.

Ensuite, un second passage est prévu devant le jury paritaire certificateur de la branche qui se réunit tous les mois.

Une fois les compétences validées, le dossier du candidat est envoyé au jury de branche du portage salarial qui vérifie que le dossier est complet et délivre le certificat signé par le président de la CPNE (Commission paritaire nationale de l’emploi).

Le certificat est ensuite envoyé à la société de portage, qui le remet signé au salarié.

Les objectifs pédagogiques du CQP Consultant autonome ?

Les objectifs de la formation du Consultant autonome s’organisent autour de 7 thèmes centraux faisant chacun l’objet d’un module spécifique :

Module 1 – Elaboration de l’offre commerciale et du tarif

Ce module est réalisé en 14 heures. Il vise à former le candidat notamment sur les thèmes suivants :

  • Définition du marché et son offre de service  
  • Etablir un business model rentable
  • Définir et connaître sa cible de clientèle 
  • Définir le besoin de son client
  • Valider son positionnement et entrer en relation avec sa cible
  • Définir une offre de service innovante et établir son business model
  • Définir ses offres tarifaires

Module 2 – Mise en œuvre d’un plan de prospection

Ce module est réalisé en 7 heures. Il aborde les thèmes suivants :

  • Construire son plan de prospection
  • Communiquer son offre de service
  • Développer une stratégie de réseau
  • Mettre en place des indicateurs de suivi

Module 3 – Présentation et argumentation

Ce module est réalisé en 7 heures. Il aborde les thèmes suivants :

  • Préparer son rendez-vous
  • Se renseigner sur son client
  • Présenter son offre commercial à l’oral
  • Argumenter sa proposition et traiter les objections

Module 4 – Pilotage d’une mission

Ce module est réalisé en 14 heures. Il aborde les thèmes suivants :

  • S’organiser en mode projet 
  • Créer et utiliser des outils de pilotage
  • Conduire une mission en respectant les étapes clefs
  • Construire des outils permettant d’analyser son activité et gérer ses priorités
  • Mettre en place des outils de gestion du temps et de suivi de performance
  • Mettre en place des actions correctives

Module 5 – Anticipation et conduite des risques

Ce module est réalisé en 4 heures. Il aborde les thèmes suivants :

  • Identifier et anticiper les risques liés au projet
  • Apprendre à gérer les  risques / conflits

Module 6 – Fidéliser ses clients

Ce module est réalisé en 7 heures. Il aborde les thèmes suivants :

  • Mettre fin à une mission
  • Fidéliser ses clients
  • Mesure la satisfaction client
  • Maîtriser les bases du marketing

Module 7- Gestion du temps

Ce module est réalisé en 7 heures. Il aborde les thèmes suivants :

  • Organiser son activité de consultant
  • Automatiser sa veille sur internet
  • Animer son réseau professionnel

Le contrat de professionnalisation destiné aux salariés portés est une opportunité de taille pour obtenir une qualification professionnelle reconnue. La CQP Consultant autonome enseigne et / ou perfectionne les compétences des consultants portés dans l’exercice de leur activité. La certification est obtenue à l’issue d’une formation très complète en abordant de façon approfondie les sujets essentiels au développement d’une activité indépendante.

Textes de référence :

  • Loi  n° 2020-1577 du 14 décembre 2020 relative au renforcement de l’inclusion dans l’emploi par l’activité économique et l’expérimentation territoires zéro chômeur de longue durée
  • Avenant n°11 relatif à la mise en œuvre du contrat de professionnalisation du 18 février 2021
Emily McLaren

Chef de projet marketing & communication d’Ad’missions au sein du groupe Freelance.com, ce poste m’a ouvert l’esprit sur les nouvelles manières de travailler et de s’épanouir dans sa vie professionnelle autant que personnelle. La rencontre avec de nombreux talents et experts au sein du groupe me permet d’avoir une vision interne du monde du portage salarial et du freelancing pour étudier et mettre en avant les nouveautés et bienfaits de ce statut au profit de tous.

Ajouter un commentaire