Profil-résumé LinkedIn

Mis à jour le Friday, September 24, 2021

LinkedIn est le réseau social professionnel le plus utilisé pour le networking (le réseautage). Le site réunit plus de 774 millions de profils, dont 22 millions rien qu’en France et environ 840 000 entreprises françaises. À la lecture de ces chiffres, nous comprenons aisément l’intérêt de LinkedIn pour un freelance en quête de clients. 

En effet, être visible sur Internet et sur les réseaux de mise en relation de l’offre et la demande constitue une opportunité pour développer son activité, se faire connaître et reconnaître pour son expertise. En ce sens, le profil LinkedIn d’un freelance est une vitrine de sa marque personnelle (Personal Branding), à l’instar de l’image de marque d’une entreprise. 

Comment se démarquer parmi les plus de 20 millions de profils déjà créés ? C’est justement ce que nous proposons de faire découvrir aux freelances dans notre guide sur l’optimisation de son profil LinkedIn.

Homme qui tient son téléphone dans sa main avec l'application LinkedIn ouverte

Définition

Un profil LinkedIn pour un freelance correspond à son site vitrine, son Personal Branding (image personnelle). Être présent et visible sur LinkedIn est une porte d’entrée pour se constituer un réseau, faire parler de soi et, par conséquent, trouver des clients potentiels. En d’autres termes, il s’agit d’un puissant outil marketing.

Le profil LinkedIn retrace le parcours scolaire et professionnel du freelance (écoles, formations, entreprises, emplois, etc.). Il permet également de renseigner les compétences acquises, l’offre de services, les recommandations reçues par ses clients, etc.

Mais que voyons-nous en premier lieu sur un profil LinkedIn d’une personne ? Sa photo, certes, mais surtout son résumé. Et ce résumé est bien plus important que ce que nous pourrions croire, car il doit donner envie de poursuivre la découverte du profil. Plus que ça, le résumé du profil doit répondre d’entrée de jeu aux questions de prospects visitant le profil. Néanmoins, savoir parler de soi n’est pas toujours une chose facile. Aussi, de nombreux adhérents à la plateforme négligent cet aspect.

FAQ

Plus un profil est original, soigné et attrayant, plus il donne envie d’être parcouru. Néanmoins, précisons qu’aussi parfait que puisse être le profil, il ne sera pas pour autant lu si le freelance reste dans l’ombre. En effet, la visibilité du profil passe avant tout par l’implication de l’indépendant dans les échanges sur la plateforme, c’est ainsi qu’il peut développer sa visibilité et donc sa notoriété.

Mais l’activité sur LinkedIn est un tout autre sujet. Intéressons-nous ici aux bonnes pratiques en matière de conception d’un profil attrayant.

Comment optimiser le visuel de son profil LinkedIn ?

L’optimisation visuelle du profil LinkedIn d’un freelance passe par plusieurs éléments à soigner. Rappelons qu’il s’agit de la vitrine du freelance et le vecteur de communication du Personal Branding.

  1. La photo de profil apparait dès lors que le freelance publie un post ou un commentaire. Elle suffit parfois à reconnaître instantanément le rédacteur avant même d’avoir lu son nom. Ainsi, elle constitue l’identité du freelance et ne doit pas être négligée : qualité et dimensions de l’image, photo de face pour bien voir le visage, en couleur ou en noir et blanc, fond neutre, etc.
  2. Le titre du poste apparait également lors de toutes publications sans même avoir besoin d’aller sur le profil. L’intitulé du poste doit donc être clair et précis pour saisir et comprendre d’un seul coup d’œil le rôle ou la mission du freelance. Sachant que le champ disponible n’est pas entièrement visible, les phrases à rallonge sont inutiles puisqu’elles seront tronquées. Néanmoins, un intitulé mystérieux peut inciter à cliquer sur le profil, il s’agit d’une question de stratégie.
  3. La photo de couverture est un élément visible uniquement sur le profil. Il s’agit de la bannière en haut. Le profil LinkedIn étant la vitrine du freelance, la photo de couverture semble donc essentielle pour se démarquer. Pour cela, elle doit clairement indiquer ce que propose le freelance. Elle correspond à l’identité visuelle de l’activité du freelance.

Comment rédiger un résumé de profil de qualité ?

Le résumé du profil permet de parler de soi, comme la page « À propos » ou « Qui sommes-nous ? » d’un site. Néanmoins, cette partie est rarement lue. Pourquoi ? Parce que l’aperçu du résumé ne comporte que deux lignes. Ces deux lignes sont importantes pour se démarquer. Il est donc indispensable qu’elles donnent envie de lire la suite du résumé. En effet, un résumé bien rédigé est ce qui incite à l’action (prise de contact par exemple). Il s’agit d’un champ où le freelance se présente davantage (lui et son offre de service), il doit donc convaincre les prospects de faire appel à lui, ou tout au moins de le connecter à leur réseau.

Il s’agit du champ offrant le plus de possibilités pour créer un profil qui sort du lot. Il est prouvé que le cerveau retient mieux les informations originales ou celles véhiculant des émotions. C’est pourquoi la rédaction du résumé est importante. Nous ne pouvons que recommander aux freelances d’utiliser le storytelling (l’art de convaincre en racontant une histoire). Il est également possible de recourir aux techniques relatives à l’art du pitch, dans lequel la simplicité et la concision sont de mises. Voici néanmoins quelques conseils pour rédiger un résumé performant :

  • ne pas être trop long, bien que le champ offre 2 500 caractères, un texte de 1 500 caractères est un bon compromis ;
  • être dynamique et original, les formules courantes, comme « fort de 10 ans d’expérience en qualité de… », sont à éviter ;
  • mettre en avant des faits caractéristiques, des preuves d’expertise ;
  • utiliser les mots-clés recherchés par la cible pour faire ressortir le profil dans les résultats de recherche sur LinkedIn ;
  • être agréable à lire (phrases courtes et impactantes, texte aéré, etc.) ;
  • être adressé à la cible définie par le freelance, notamment avec un langage adapté.

Bien évidemment, les fautes d’orthographe sont à proscrire, et ce peu importe le secteur d’activité du freelance. Avec les nombreux logiciels de correction d’orthographe existants, les fautes ne sont plus tolérées dans le monde professionnel.

Enfin, notre dernier conseil est de rester authentique, notamment vis-à-vis des personnes qui connaissent déjà le freelance, mais également pour éviter un décalage lors d’une prise de contact. La différence entre l’image véhiculée et l’image perçue par les prospects peut être interprétée comme une tentative de tricherie.

Comment compléter son expérience et sa formation de manière adaptée ?

L’expérience et la formation sont deux champs à remplir de façon la plus précise et complète possible. Cette partie n’est rien d’autre que le CV du freelance. Néanmoins, il convient d’orienter la rédaction des missions réalisées par le passé en démontrant ce qu’elles apportent aujourd’hui au freelance dans les missions qu’il propose.

Que le freelance possède de nombreuses expériences professionnelles ou non (jeune diplômé), toutes les expériences sont bonnes à prendre si elles mettent en valeur les compétences essentielles. Par exemple, une expérience comme animateur de centre aéré n’a pas de réelle plus-value énoncée comme telle. En revanche, bien rédigée, elle met en avant le sens de la pédagogie et la patience de l’indépendant, savoir-faire et savoir-être indispensables, quelle que soit l’activité.

Illustration : les astuces pour créer un profil original

Comme nous ne cessons de le répéter, un profil optimisé est un profil qui se démarque des autres par son originalité, sa qualité, ses mots et ses visuels. Et en matière d’originalité, LinkedIn offre de nombreuses possibilités.

Tout d’abord, le freelance peut mettre à profit le résumé de son profil pour apporter autant de preuves de son expertise. Il est en effet possible d’insérer des liens menant à des réalisations concrètes (création de sites internet, vidéo réalisée, organisation d’évènements, articles de presse parlant de lui, faits en lien avec son expertise, avis de ses clients, etc.). Mieux que des mots, ces éléments permettent d’alimenter le profil de manière originale.

Surprenants, mais efficaces, s’ils sont bien employés : les émojis (émoticônes ou smiley). Beaucoup n’osent pas les utiliser sur un profil professionnel, et pourtant, ils apportent une touche de gaité et d’humanisme au texte, à la condition que leur utilisation soit pertinente.

Parmi les options possibles pour sortir du lot, LinkedIn permet désormais de créer une sélection de contenu à mettre en avant sur son profil. Ces éléments apparaissent au début du profil sous la forme d’une vignette. Il peut s’agir des meilleurs articles du blog du freelance (ou ceux ayant suscité le plus grand nombre de réactions), du site internet de l’indépendant, de témoignage clients, etc. Nous conseillons néanmoins d’apporter une attention particulière aux trois premiers contenus, car ils sont davantage visibles, alors autant en tirer parti.

La dernière astuce que nous souhaitons partager est surtout utile aux freelances dont l’activité professionnelle est internationale ou pour certaines prestations : la traduction du profil LinkedIn dans une langue étrangère. La bonne nouvelle est que la plateforme a mis en place une option automatique, le freelance n’a donc pas à traduire son profil. En plus d’être originale, elle permet d’élargir son terrain de prospection facilement en apparaissant dans les résultats de recherche dans la langue étrangère choisie.

Sortir du lot, c’est être créatif et oser ne pas faire comme tout le monde. Alors quand l’outil utilisé le permet, il faut en profiter. Néanmoins, respecter les principes de base tout en étant original demeure la règle pour ne pas tomber dans l’excès.

Je note cette page
noter