Comment fixer son TJM ?


Quand on est freelance, salarié porté ou tout simplement entrepreneur, il est important de savoir déterminer avec le plus d’objectivité le montant de ses honoraires afin de profiter au maximum de son labeur tout en restant compétitif. En effet, un tarif trop élevé peut nuire à votre compétitivité et un tarif trop faible peut nuire à votre crédibilité. Comment alors procéder pour définir son TJM ?

Les dangers d’un prix trop bas

Beaucoup d’indépendants au moment où ils commencent leur activité commettent souvent une erreur : proposer leurs services à un tarif trop bas. Au début d’une carrière, on pense souvent que proposer ses services en dessous de la moyenne permet de trouver plus facilement des clients. Cette logique n’est pas totalement vraie, tout en n’étant pas totalement fausse. Il existe toujours des gens qui veulent faire de bonnes affaires et essayer de nouvelles choses. Le problème est que proposer ses prestations à un prix trop bas peut laisser induire une mauvaise qualité de service. Et une fois l’activité lancée, cela vous met dans la situation assez délicate d’expliquer à vos clients une hausse des prix. Au moment de fixer ses honoraires, il faut penser à se positionner par rapport au prix du marché tout en prenant en compte ses propres atouts (valorisation).

3 critères à prendre en compte pour une évaluation juste du prix de sa rémunération
Afin d’évaluer avec justesse le prix de votre rémunération, il vous faut prendre en compte 3 grands critères :

Le prix du marché

Le premier critère à prendre en compte est l’offre du marché. En prenant connaissance des prix pratiqués sur votre marché, vous aurez une idée des tarifs proposés par vos concurrents. Cette information vous permettra par la suite de concevoir votre stratégie de positionnement. Vous pouvez alors proposer un TJM plus bas que la moyenne du marché, ce qui vous rend plus concurrentiel. Mais vous pouvez aussi vous positionner sur un tarif plus élevé à condition de mettre en avant vos atouts par rapport à la concurrence. À part cela, vous pouvez tout simplement vous positionner sur la moyenne du marché, le meilleur choix pour toucher une large clientèle.

Les possibilités du client

Lorsque vous conversez avec un client, n’oubliez surtout pas de lui demander des informations sur le montant qu’il souhaite investir dans son projet. Par la même occasion, mettez en avant vos compétences ainsi que tout ce qui vous distingue de la concurrence. Le but est de rassurer le client afin de l’amener à débourser plus qu’il n’a prévu.

La rémunération recherchée

Nombreux sont les indépendants, qui calculent leur TJM à partir de leur ancien salaire, surtout ceux qui débutent leur activité. Or, quand on se met à son propre compte, il faut raisonner en chiffres d’affaires. Pour illustration, si un client vous rémunère 150 euros, en réalité vous ne récupérez pas 150 euros. Si l’on prend en compte les charges à payer, votre bénéfice net peut descendre de moitié. Dans l’exemple précédent, vous ne récupérez donc que 75 euros. En plus des charges, il faut également prendre en considération ces moments où l’on n’est pas sur un projet. Le portage salarial peut être une solution à ce dernier problème. Ce choix vous permet de vous concentrer sur votre activité et vous évite de vous disperser sur autres choses.

Newsletter