01 76 35 08 43 Lun au Ven : 8h30 à 19h
01 76 35 08 43 Lun au Ven : 8h30 à 19h

Travailler en freelance : comment faire ?

Devenir indépendant vous séduit ? Reconversion, nouvelle expérience professionnelle, besoin de liberté : les raisons de devenir freelance sont nombreuses. Mais comment devenir indépendant et travailler en tant que freelance ?

Si devenir freelance attire de nombreux professionnels, le changement de statut soulève également de nombreuses interrogations. Comment faire pour devenir freelance ? Comment se déclarer en tant que freelance ? Comment trouver des financements et des aides ? Comment s’organiser et trouver des clients ?

L’entrepreneuriat est une aventure qu’il ne faut pas prendre à la légère. Mieux vaut être bien renseigné et bien préparé avant de se lancer. Vous songez à devenir freelance ? Vous trouverez ici toutes les réponses à vos questions.

freelance qui travaille sur un projet

Devenir freelance : les étapes avant de se lancer

Avant de devenir freelance, vous devez tout d’abord vous préparer à ce changement de vie professionnelle. Il est en effet important de se poser les bonnes questions, de préparer son projet professionnel, mais aussi de commencer à réfléchir à des solutions de financement pour vous permettre de commencer à travailler en tant qu’indépendant.

Etre freelance : est-ce fait pour vous ?

Devenir freelance possède bien sûr des avantages, mais également des inconvénients. Avez-vous pris en compte chacun de ces inconvénients avant de faire votre choix ? Vous êtes-vous posez les bonnes questions :

  • quelles sont vos motivations ?
  • êtes-vous capable de vous autogérer ?
  • vous sentez-vous capable de gérer le stress ?
  • votre métier est-il adapté au statut de freelance ?
  • le mode de vie d’un indépendant est-il vraiment fait pour vous ?

Vous aurez besoin d’une motivation pour mener à bien votre projet. Pour quelles raisons voulez-vous devenir indépendant ? N’hésitez pas à les lister clairement. Ce sont ces raisons que vous devrez garder en tête tout au long de votre parcours en tant qu’indépendant, surtout durant les périodes difficiles.

Si le freelance gagne en liberté, en indépendance et en autonomie, il doit également pouvoir gérer son emploi du temps seul, organiser son travail, trouver ses propres clients, etc. Il doit ainsi être capable de supporter le stress lié à cet investissement personnel.

Quel métier voulez-vous exercer ? Certains métiers se prêtent en effet plus facilement au statut de travailleur indépendant que d’autres.

Enfin, demandez-vous si le mode de vie du freelance est fait pour vous : solitude potentielle sans collègues de travail, télétravail, horaires libres, etc.

Les solutions de financement

Une fois que votre projet sera bien défini et que vos motivations seront claires, il vous sera certainement nécessaire de trouver des solutions de financement auprès d’une banque. L’aspect financier est en effet un élément à prendre en compte avant de se lancer. Sachez toutefois qu’en tant que freelance, vous pouvez avoir droit à certaines aides telles que :

  • l’ACRE qui permet de profiter d’un pourcentage d’exonération de cotisations sociales en début d’activité ;
  • l’ARCE qui permet de continuer à toucher des indemnisations chômage ;
  • le maintien des ARE afin de continuer à toucher des allocations chômage.

Certaines de ces aides seront plus avantageuses en fonction du statut juridique sous lequel vous choisirez d’exercer en tant qu’indépendant.

L’aspect financier de votre projet doit être calculé le plus précisément possible. Chiffre d’affaires prévisionnel, dépenses et frais de fonctionnement, cotisations sociales, impôts ou encore taxes : soyez prévoyant.

freelance en train de travailler

Les démarches : choisir votre statut

Il existe différents statuts juridiques pour devenir freelance :

  • la microentreprise (ou auto entreprise) ;
  • le portage salarial ;
  • l’entreprise individuelle (EI, EIRL) ;
  • la société (EURL, SARL, SASU).

Chacun de ces statuts juridiques professionnels pour les freelances a des particularités spécifiques, des avantages ainsi que des inconvénients.

La microentreprise permet de bénéficier d’un statut relativement facile à gérer, avec moins de démarches administratives, mais le statut dispose aussi d’un chiffre d’affaires plafonné. Ainsi, pour les plus grandes entreprises générant plus de chiffres d’affaires, il faudra songer à créer une société (EURL, SARL, SASU).

Le portage salarial peut également être une alternative afin de conserver un statut de salarié avec ses avantages (couvertures sociales, fiche de salaire, etc.) tout gardant l’autonomie et l’indépendance propre au freelance.

Il n’existe pas de statuts meilleurs que d’autres, car vous devrez choisir votre statut en fonction de votre situation et de votre projet. C’est toutefois le statut de la microentreprise qui est le plus largement choisi par les freelances souhaitant commencer une activité sans avoir trop de responsabilités.

S’organiser en tant que freelance

Une fois votre statut juridique choisi, il est important de bien vous organiser pour commencer à travailler en tant que freelance. Choix du lieu de travail, recherche de clients, définition de votre stratégie commerciale : rien ne doit être laissé au hasard pour réussir à travailler en tant qu’indépendant.

Choisir votre lieu de travail

Pour commencer votre activité en tant que freelance, vous devrez choisir où aménager un lieu propice au travail.

Si vous optez pour le télétravail, assurez-vous de disposer d’un bureau où vous pourrez vous installer confortablement. Il est recommandé de travailler dans un espace entièrement calme et entièrement dédié à votre activité. Le plus difficile en travaillant à la maison est en effet de savoir créer une limite entre sa vie professionnelle et sa vie personnelle.

Vous pouvez également choisir de travailler en dehors de chez vous. Il existe de nombreux lieux de coworking où vous pourrez à la fois travailler et rencontrer d’autres professionnels : pratique pour agrandir son réseau !

Gérer votre temps de travail

Oui le freelance peut choisir ses horaires de travail. Si cet aspect de la vie du travailleur indépendant est un avantage indéniable, cela peut vite se transformer en inconvénient si aucune organisation n’est imposée.

Ainsi, il est important de se fixer des horaires de travail et de s’y tenir. Les entrepreneurs ont souvent tendance à ne jamais savoir s’arrêter, surtout lorsqu’il travaille à la maison. Pour garder le cap, nous vous conseillons de vous fixer des horaires de travail raisonnables et surtout de vous accorder des pauses pour souffler.

Comment trouver des clients en freelance ?

Voici l’une des questions que se posent beaucoup de futurs entrepreneurs : comment trouver des clients ?

Pour cela, vous devrez établir au préalable une stratégie afin d’attirer des profils susceptibles d’être intéressés par vos services ou vos produits.

Ainsi, nous vous conseillons :

  • de bien établir votre clientèle cible ;
  • de parler de votre projet autour de vous et sur vos réseaux sociaux ;
  • d’étudier la concurrence ;
  • de faire des formations pour vous perfectionner.

De nombreux outils peuvent vous permettre de vous lancer et de gagner vos premiers clients :

  • les réseaux sociaux professionnels ;
  • les plateformes dédiées aux entrepreneurs comme Malt ou Hop Work ;
  • les évènements professionnels (apéro, soirées, séminaires, etc.).

Nous vous recommandons ces autres pages :