01 76 35 08 43 Lun au Ven : 8h30 à 19h
01 76 35 08 43 Lun au Ven : 8h30 à 19h

Faut-il un diplôme pour devenir entrepreneur ?

Une fois n’est pas coutume, il n’y a aucun diplôme obligatoire pour devenir entrepreneur. Même s’il n’est pas nécessaire de réaliser des études pour devenir entrepreneur, certaines compétences et notions sont tout de même à acquérir pour pouvoir gérer convenablement son entreprise. Comment devenir entrepreneur ? Au-delà de la gestion de l’entreprise, il est à noter que de nombreuses activités pouvant être exercées par un entrepreneur sont soumises à une obligation de détenir un diplôme qualifiant dans ce domaine d’activité.

En outre, pour ce qui est des notions de base de l’entrepreneuriat telles que la comptabilité ou bien encore la stratégie marketing, les solutions alternatives à la reprise d’études à temps complet sont nombreuses. Pour vous aider à évaluer vos capacités à gérer votre entreprise et à compléter si besoin vos connaissances, voici un récapitulatif des principaux acquis que vous devez valider selon l’activité que vous souhaitez exercer.

les études pour être entrepreneur

Quelles sont les connaissances à avoir pour devenir un bon entrepreneur ?

Le diplôme d’entrepreneur en soi n’existe pas. Plusieurs formations qualifiantes et cursus universitaires permettent d’acquérir diverses connaissances et compétences dans différents domaines inhérents à la gestion d’une entreprise et d’un business.

Pour celles et ceux qui n’auraient pas eu l’occasion de faire des études supérieures inhérentes à l’entrepreneuriat, il est néanmoins tout à fait possible de devenir un entrepreneur compétent sachant gérer sur tous les aspects son activité professionnelle et son entreprise.

Pour être plus concret, en tant qu’entrepreneur, vous devez pouvoir :

  • comprendre les différents documents comptables que vous devez tenir tels que le livre-journal des recettes ou bien encore votre bilan comptable comprenant les pertes et profits de votre entreprise;
  • savoir gérer votre trésorerie en anticipant vos charges et vos frais professionnels tout en vous constituant une épargne suffisante pour votre entreprise;
  • connaître les rudiments d’une bonne stratégie marketing, afin de gagner en visibilité et de permettre un développement économique prospère à votre entreprise;
  • pouvoir anticiper les demandes des clients et gérer les stocks dans le cadre d’une activité d’achat-revente;
  • comprendre les différents droits et devoirs juridiques inhérents à la gestion de votre entreprise tels que les limites de votre responsabilité en cas de litige ou bien encore la possible saisie de votre patrimoine personnel en cas de créances impayées;
  • etc.

Si vous constatez que vous avez quelques lacunes insurmontables dans certains de ces domaines, ne renoncez pas pour autant à votre projet d’entreprendre. Vous pouvez vous faire accompagner par des professionnels, tels qu’un expert-comptable ou bien encore un juriste dans la création et la gestion de votre entreprise.

De plus, si le volet marketing n’est pas votre point fort, vous pouvez également déléguer cette tâche à différents prestataires qui sont formés à toutes les stratégies marketing. Ils pourront cibler votre clientèle et augmenter la visibilité de votre entreprise auprès de vos prospects.

Dans quels cas les études sont-elles obligatoires ?

Même si en soi il n’y a pas d’études à faire obligatoirement pour devenir entrepreneur, l’exercice de certaines activités nécessite d’obtenir le diplôme qui convient. Il s’agit notamment des activités règlementées.

Plusieurs activités professionnelles font partie de la liste des activités règlementées. L’obtention obligatoire d’un diplôme dans le cas de l’exercice d’une activité règlementée se justifie bien souvent par la nécessité de garantir aux clients une intervention sécurisée et conforme aux exigences posées par la loi.

En d’autres termes, plusieurs métiers nécessitent d’être encadrés par la loi afin de garantir aux clients une satisfaction minimum quant à la prestation réalisée. Les activités règlementées se retrouvent généralement dans le domaine de l’artisanat ou dans le domaine des professions libérales.

Dans le domaine de l’artisanat, si vous souhaitez exercer en tant qu’électricien, boulanger, coiffeur, ou tout autre métier qualifiant, vous devez pouvoir justifier d’un diplôme vous permettant d’exercer cette activité professionnelle.

De même, de nombreuses activités règlementées sont présentes dans les professions libérales telles que la profession de notaire, la profession d’avocat ou bien encore la profession de médecin.

On comprend aisément la nécessité pour ces professionnels d’obtenir le diplôme qui convient. Une fois ce diplôme obtenu et si la nature de l’activité professionnelle vous le permet, vous pouvez exercer à votre compte en tant qu’entrepreneur. Pour être déclaré en tant qu’indépendant, vous n’aurez pas à justifier d’une quelconque formation complémentaire inhérente à la création et la gestion d’une entreprise.

A noter qu’au moment d’immatriculer votre entreprise et ce quel que soit le statut juridique choisi, vous devrez pouvoir apporter un document justificatif de l’obtention d’un diplôme qui vous permet d’exercer votre activité professionnelle règlementée.

Bien évidemment, vous pouvez également choisir de faire des études et d’obtenir un diplôme dans un domaine d’activité qui n’exige pas l’obtention d’un diplôme. Dans tous les cas, une formation ou des études dans le domaine d’activité où vous souhaitez devenir entrepreneur seront toujours un plus qui vous permettra de gagner en légitimité au moment de prospecter de nouveaux clients.

Comment se former à devenir entrepreneur ?

Si vous souhaitez gérer vous-même votre activité professionnelle par le biais de la création d’une entreprise sans faire appel à des prestataires extérieurs, vous pouvez compléter vos connaissances en réalisant des formations complémentaires.

Ces formations à destination des entrepreneurs sont conçues pour optimiser le temps d’étude. Un entrepreneur n’aura donc pas besoin de mettre entre parenthèses son projet de création d’entreprise durant de longs mois pour se former. Les contenus généralement proposés sont donc concis et amènent directement une mise en application des connaissances pour les entrepreneurs désireux de parfaire leurs compétences. Vous pouvez retrouver ce type de formation aussi bien en ligne qu’en présentiel.

Pour les formations en ligne, il est conseillé de se renseigner préalablement sur les matières qui y sont abordées afin de s’assurer que le contenu proposé correspond en tout point à son projet d’entreprise.

Pour les formations en présentiel, vous pouvez prendre contact auprès des divers organismes de gestion des entreprises tels que la chambre de commerce et d’industrie (CCI) pour les entrepreneurs dans le commerce ou bien encore la chambre de métiers et de l’artisanat (CMA) pour les artisans.

Ces organismes proposent très souvent des formations sur l’entrepreneuriat et sur le business qui s’étalent sur plusieurs jours ou plusieurs semaines selon le degré de formation proposé. Etant en contact direct avec les besoins et les problématiques des entrepreneurs, ces organismes proposent généralement un enseignement complet balayant tous les aspects de la création et de la gestion d’une entreprise. Les matières pouvant y être enseignées sont par exemple :

  • la comptabilité;
  • la stratégie marketing;
  • la fiscalité;
  • les principaux aspects juridiques avec notamment le droit du travail pour recruter des salariés;
  • etc.

A noter que le stage de préparation à l’installation (SPI) n’étant plus obligatoire, il reste néanmoins une formation complète opportune pour tous les entrepreneurs souhaitant acquérir rapidement toutes les connaissances essentielles sur l’entrepreneuriat.

Nous vous recommandons ces autres pages :