Entreprise individuelle vs portage salarial

De plus en plus de salariés songent très souvent à se diversifier et à devenir micro entrepreneur. À défaut d’une véritable reconversion professionnelle qui peut, sur le long terme s’avérer risquée, il existe des modèles pour créer son entreprise permettant de conserver une activité salariée, tout en exerçant un travail indépendant en freelance ou sous un régime d'auto-entrepreneur.

Cette pratique a l’avantage d’offrir à la personne qui en fait le choix un véritable filet de sécurité. Garder son emploi salarié en tant qu’activité principale, permet par exemple de continuer à bénéficier d’une couverture sociale, via le régime général de l’assurance maladie, au lieu d’être inscrit au régime des indépendants dont les cotisations peuvent s’avérer élevées, surtout pour un débutant souhaitant avoir un statut d'auto-entrepreneur.

Alors, auto entreprise ou portage salarial, que choisir ? Il existe deux options pour se mettre à son compte ou créer une entreprise : l’entreprise individuelle et le portage salarial. Sachant que l’on peut choisir l’une ou l’autre ou les deux simultanément.

Entreprise individuelle ou portage salarial ?

Auto entreprise ou portage salarial ?

L’auto entreprise est un régime de travailleur indépendant créé en 2008 pour simplifier la gestion administrative en rassemblant toutes les cotisations sociales en une seule, calculées sur la base du chiffre d’affaires annuel. Les démarches d’obtention de ce statut sont elles aussi simplifiées. Il faut noter que ce statut a évolué. Dorénavant, les cotisations ne sont plus rassemblées en une seule et le régime est désormais dédié à la micro entreprise.

Le portage salarial est quant à lui la relation entre un client pouvant être une entreprise publique ou privée ou un particulier, un prestataire de services et une société de portage. La société de portage est l'intermédiaire entre le client et le prestataire. En effet, elle fournit à ce dernier un cadre pour exercer son activité. Ainsi, les règlements encaissés en contrepartie du travail effectué le sont à la société de portage salarial, qui par la suite, se charge de les reverser au prestataire après avoir prelevé les cotisations sociales.

Quelques avantages et inconvénients du portage salarial

La différence fondamentale tient à ce paramètre.

Le portage salarial a de nombreux avantages, surtout pour tout futur entrepreneur individuel, car il est possible de conserver un contrat de travail et bien sûr une certaine sécurité financière. Contrairement au statut d’auto-entrepreneur, et en fonction des accords de branche, vous pouvez bénéficier d’un minimum salarial tous les mois. De plus, comme n’importe quel travailleur indépendant, vous gérez votre emploi du temps et vos clients sans contraintes particulières.

En revanche, le portage salarial et les avantages énumérés ci-dessus ont un coût supérieur, environ 40 à 60 % de votre chiffre d’affaires prélevés sous forme de cotisations sociales, contre 23 % chez les auto-entrepreneurs. Quant à la commission de l’entreprise de portage, elle est de 5 à 10 %. 

Pour approfondir le sujet :