Chiffres et calculs : le guide du portage salarial

Le portage salarial est de plus en plus plébiscité par les indépendants, en partie grâce à sa facilité en termes de gestion administrative. Cette solution est issue de l'article 8 de la Loi sur la modernisation du marché du travail, et s'est vue sécurisée par le biais d'une ordonnance fixée le 2 avril 2015.

Par définition, le portage salarial consiste en un ensemble de relations contractuelles régies par une société de portage salarial, un travailleur indépendant et des professionnels réclamant une expertise particulière. En échange de la réalisation de ces prestations de services, le porté profite du régime du salariat et perçoit une rémunération mensuelle. À l'instar de n'importe quelle autre structure juridique, le portage salarial implique des règles précises concernant le calcul des charges ou des salaires à envisager. Faisons le point sur les éléments-clés à bien intégrer avant de se lancer dans l'aventure du portage. 

Faciliter ses calculs grâce au portage salarial

Tout savoir sur le calcul des charges en portage salarial

En tant que consultant indépendant exerçant une activité professionnelle dans le cadre d'un portage salarial, c'est le régime du salariat qui guide les règles à suivre. Le porté est ainsi soumis aux mêmes paiements de cotisations sociales que les salariés. La seule différence demeure dans le moyen du versement de ces charges. Le paiement auprès de l'URSSAF et des caisses annexes sera effectué par le biais de la société de portage. Celle-ci assume intégralement cette obligation d'ordre administrative à la place de l'indépendant. 

Le porté doit ainsi reverser des cotisations sociales afin de contribuer au financement de plusieurs aides et de dispositifs sociaux. Voici les exemples de cotisations sociales que l'indépendant est amené à payer : 

C'est bien sa participation qui va lui permettre d'avoir accès à une assurance chômage ou maladie ainsi qu'une retraite complémentaire. Toutes les cotisations sociales sont directement prélevées sur son chiffre d'affaires et son salaire brut. Par ailleurs, selon la nature de son activité indépendante, le taux prélevé variera. 

Mais alors comment fonctionne ce prélèvement ? Ce processus intègre plusieurs étapes distinctes. En premier lieu, la société de portage s'octroie une commission en contrepartie de la gestion administrative de l'entreprise individuelle. La valeur de ces frais de gestion peut également varier en fonction de la convention collective. Ces frais sont néanmoins fixés entre 5 et 10 % du chiffre d'affaires généré. En second lieu, la société de portage ôte les charges patronales pour estimer le salaire brut du salarié indépendant. Pour rappel, les charges patronales représentent la globalité des cotisations sociales réglées par la société employant un salarié. Elles sont toujours calculées sur la base des salaires. Enfin, la troisième étape correspond à la conversion du salaire brut en salaire net. Ce salaire net s'obtient après déduction des charges sociales. Globalement, la rémunération nette est équivalente à la moitié de la facturation effectuée en HT. 

Comment se calcule le salaire en portage salarial ? 

Comme tout salarié, le consultant indépendant bénéficie d'un salaire net versé mensuellement par la société de portage salarial. Le contrat de travail signé par les deux parties prenantes permet de fixer les modalités de ladite rémunération. Dès le premier mois d'activité du travailleur indépendant, le porté peut recevoir son salaire dont le montant dépend du chiffre d'affaires généré.

En portage salarial, un salaire brut est composé des honoraires dont le montant est discuté avec le client, mais aussi des frais de gestion susmentionnés, des congés payés ainsi qu'une prime de précarité qui sera effective en fin de mission dans le cas d'un CDD. Quant au salaire net, il correspond au salaire brut dont les frais de gestion, les cotisations sociales et la mutuelle soumise par la société de portage ont été soustraits. Il faut noter qu'avec Ad'missions, chaque porté bénéficie d'une couverture sociale sur-mesure à un prix juste. Cette mutuelle peut également être proposée aux proches du salarié indépendant. 

La plupart du temps, le salaire net perçu par le travailleur indépendant équivaut entre 47 % et 50 % du montant hors taxes des prestations facturées. Des frais relatifs au fonctionnement de l'entreprise individuelle peuvent également intervenir. Ceux-ci sont déclarés au moment où l'entrepreneur établit son compte-rendu d'activité professionnelle. Ces frais peuvent très bien lui être rétrocédés en supplément de son salaire de base. Ils ne doivent toutefois pas excéder les 30 % de sa rémunération brute. 

Autre avantage de taille pour le consultant, celui de recevoir des bulletins de paie comme un véritable salarié. Très classiquement, ce bulletin mentionne toutes les informations essentielles d'un point de vue comptable. Il est très important de les conserver précieusement en vue de la déclaration d'impôt sur le revenu, mais aussi pour accéder à des allocations chômage ainsi qu'à des cotisations retraite. Cette fiche de paie sera également un atout considérable pour louer ou acheter un bien immobilier par exemple. 

Bénéficiez d'un salaire net attractif

L'avantage en passant par une société de portage est la garantie de jouir d'un salaire minimal chaque mois. Le consultant indépendant n'est ainsi pas confronté à des problèmes liés à sa trésorerie, ce qui est souvent le cas pour les entrepreneurs individuels soumis à des retards de paiement de factures. Une société de portage salarial comme Ad'Missions met en place une caution solidaire étant supérieure à trois millions d'euros. Cette caution permet de garantir les avoirs disponibles de l'ensemble de ses consultants indépendants. Un organisme spécialiste de cautionnement a constitué cette solution pour la sécurité financière de tous. 

La façon la plus claire et pertinente de connaître le montant de sa rémunération est inévitablement de faire appel à des outils de simulation de salaire. Comme nous l'avons expliqué ci-dessus, la valeur de cette rémunération dépend de plusieurs facteurs tels que les honoraires, la commission, les congés payés ou encore les frais de fonctionnement. En seulement quelques clics, le consultant indépendant peut avoir une idée concrète du salaire net qu'il pourra percevoir s'il fait le choix de travailler dans le cadre d'un portage salarial. Cet outil de simulation de salaire réclame l'intégration de plusieurs données chiffrées ; montant des honoraires ou du chiffre d'affaires annuel ainsi que les différents frais. Une fois ces informations renseignées, l'outil calcule et soumet un résultat prévisionnel du salaire net. Le montant n'est pas contractuel, mais est calculé par des experts pour qu'il puisse être au plus proche de la réalité.

On constate ainsi que le portage salarial apporte une grande transparence d'un point financier. Tout consultant indépendant peut profiter d'un salaire net mensuel. Le calcul des charges sociales et patronales est effectué de façon claire afin que le porté puisse estimer le plus fidèlement possible la rémunération qu'il pourra s'octroyer. Fini les insécurités liées à son activité professionnelle souvent liée à l'entreprise individuelle. Avec le portage salarial, les calculs sont simplifiés et ne laissent aucun doute quant au succès de son entreprise. 

Notre conseil : ne pas hésiter à utiliser des simulateurs de salaires en ligne. Ils permettront d'avoir une estimation extrêmement fiable de la future rémunération à percevoir.

Pour approfondir le sujet :