Portage salarial : le calcul des cotisations sociales

La principale spécificité du portage salarial est de permettre à un travailleur indépendant d'exercer son activité professionnelle en toute autonomie, tout en bénéficiant des avantages liés au statut de salarié. Cette requalification d'un chiffre d'affaires brut en salaire net mensuel impose néanmoins le versement de cotisations sociales, qui se traduit dans les faits par l'obligation de tenir compte de ces sommes dans le calcul du montant de votre bulletin de paie en portage salarial.

En contrepartie de la retenue de ces charges sociales, le travailleur porté accède aux avantages sociaux du salariat, ce qui permet d'apporter une première réponse à la question récurrente posée par les travailleurs indépendants (freelance, professions libérales, experts et consultants, auto entrepreneur) qui souhaitent accéder à cette forme d'emploi et bénéficier d'un bulletin de salaire : quelle est la protection sociale en portage salarial ?

Le calcul des charges sociales en portage salarial

La gestion des charges sociales par les sociétés de portage salarial

Le cadre juridique du portage salarial stipule que le rôle d'une société de portage est non seulement de gérer la facturation et l'encaissement des honoraires de missions des travailleurs portés, mais également de calculer les charges sociales et patronales applicables sur le chiffre d'affaires apporté, puis d'effectuer le versement de ces cotisations obligatoires aux caisses concernées, pour le compte du salarié porté, avant de lui reverser sa rémunération mensuelle. Cette première caractéristique permet de constater immédiatement que ce fonctionnement génère un allègement non négligeable des tâches administratives, jugées complexes, rébarbatives et chronophages par la majorité des créateurs d'entreprise, et plus généralement par les travailleurs indépendants des professions intellectuelles, qui sont le public principalement concerné par le portage salarial.

En France, les charges sociales salariales applicables, et donc à déduire sur un salaire brut sont de l'ordre de 22 % de ce salaire non chargé. Certaines variations sont possibles, notamment en fonction du statut du salarié, cadre ou non-cadre. En portage salarial, un salaire brut est l'équivalent de la marge brute générée par les différentes missions du travailleur porté (chiffre d'affaires HT, moins les frais de gestion de la société de portage et déduction des charges et frais professionnels).

Pour simplifier la visualisation concrète de ce principe de base, de nombreuses sociétés de portage proposent des outils en ligne pour simuler et calculer votre salaire net à partir d'une donnée simple et essentielle : le chiffre d'affaires HT apporté par votre activité. Un simulateur de salaire en portage salarial permet donc d'obtenir une idée précise du montant qui sera inscrit sur votre fiche de paie, mais également de nouer un premier contact avec cette forme d'emploi originale et avantageuse si cette simulation de salaire vous semble correspondre à une bonification de votre situation.

Les organismes sociaux du portage salarial

En contrepartie du prélèvement de charges salariales par les organismes sociaux sur votre salaire mensuel, le portage salarial permet d'accéder aux droits et prestations des salariés du secteur privé, à savoir :

Pour approfondir le sujet :