L'humain au cŒur du portage salarial

Services aux entreprises Espace consultants Nous contacter

Contactez nous : 01 80 48 70 00 -

Quel impact le portage salarial représente-t-il pour votre statut ?

Le portage salarial est de plus en plus prisé par les travailleurs indépendants. Notre guide complet sur le portage salarial en présente tous les aspects. 

Nous allons ici nous concentrer sur l'impact et les avantages que représente ce mode de travail, plus que sur le côté légal ou juridique. À mi-chemin entre le salariat et le travail indépendant, le portage permet de cumuler les avantages de ces deux situations.

À l'heure où l'indépendance professionnelle est une tendance de plus en plus forte, est-ce que le statut du portage salarial est fait pour vous ? Quelles sont les avantages de ce mode de fonctionnement par rapport à d’autres statuts de travailleur freelance ? Un consultant indépendant par exemple, reste-t-il indépendant même s'il fait appel à une société de portage pour l'employer ?

Portage salarial : l'impact sur votre statut

Comment fonctionne le portage salarial ?

Avant tout, il est important de noter que la nature même des activités qui peuvent dépendre de ce statut est encadrée. Il doit s'agir de prestations de services. Ce dispositif repose sur la base de l'expertise. Un travailleur expert dans son domaine et souhaitant devenir consultant peut donc y prétendre. 

Plutôt que de créer une entreprise individuelle, ce dernier pourrait avoir tout intérêt à choisir cette option. Toutefois, dans ce cas, l'individu est en droit de se demander quelle option de l'auto-entreprise ou du portage salarial est la plus judicieuse.

L'avantage du portage salarial va reposer sur les garanties qu'il offre. Le travailleur pourra signer un contrat de travail (CDD renouvelable ou CDI), et bénéficier de tous les avantages que peut avoir un salarié : 

Contrairement à un auto-entrepreneur, il n'aura pas à se préoccuper du règlement de ses cotisations sociales ni du fait de facturer ses clients. Tout ceci incombe à la société de portage salarial avec laquelle il est lié. En clair, l'intégralité de son temps de travail pourra être dédié à sa mission et à sa prospection. Il aura tout loisir de choisir ses clients et de se focaliser sur ses objectifs.

Le marché du travail d'aujourd'hui est en pleine mutation. L'émergence de nouvelles formes de travail attire beaucoup de monde vers l'entrepreneuriat ou la micro-entreprise. L'indépendance est de plus en plus de mise au travail.

Malheureusement, tout le monde ne s'acquitte pas de la même façon de toutes les obligations juridiques et administratives. Bien souvent, ces formalités relèvent plus de la corvée et de la perte de temps, étant pourtant un mal nécessaire. En ce sens, le portage permet de s'affranchir de la gestion administrative et de vivre sa situation aussi sereinement qu'un employé.

Le saviez-vous ? Si votre activité en portage exige que vous vous déplaciez, il vous est possible de déduire vos frais professionnels, là où le statut d'auto-entrepreneur ne permet aucune déduction de la sorte. Qu'il s'agisse de récupérer la TVA de votre équipement, ou de vous faire rembourser les frais engendrés par un déplacement, tout peut être pris en charge.

Pourquoi avoir recours au portage salarial ?

Une personne souhaitant se mettre à son compte peut douter de la viabilité de son entreprise. Il peut donc s'avérer intéressant de tester le potentiel du marché visé, ainsi que la pertinence de la démarche engagée. 

Se lancer directement et créer son entreprise peut s'avérer périlleux. Même le statut d'auto-entrepreneur, malgré sa flexibilité, peut se révéler être peu rassurant au départ. À part certains allègements de charges, il n'offre aucune garantie.

Dans ce cas, le portage est l'option la plus sûre et la plus intéressante pour se tester avant de devenir indépendant. De même, dans le cas d'une personne ayant déjà un emploi et qui souhaite cumuler un emploi et une activité en portage.

Un expert employé dans une entreprise, souhaitant faire valoir son expertise en prodiguant de la formation ou du conseil, peut le faire. Attention toutefois. Il est important de savoir qu'aucune des deux activités pratiquées ne doit se faire concurrence. C'est l'obligation de loyauté. Dès lors qu'il n'empiète pas sur les intérêts de la société qui l'engage, il est libre de mener son activité de prestataire de services.

Quels avantages cette situation représente-t-elle ?

Bien que votre activité professionnelle ne dépende que de vous, votre statut de salarié porté fait de vous un employé

En comparaison, l'auto-entrepreneur doit s'acquitter de toutes les démarches administratives, en plus du règlement de ses charges sociales. Ce dernier est également tenu de veiller à tous les aspects de sa structure (aussi réduite soit-elle).

Il en va de même pour le créateur d'entreprise, qui pour déléguer ces tâches, est tenu de rémunérer des gens qui s'en occupent. Il n'y a pas de société sérieuse qui ne fasse pas appel aux services d'un expert-comptable, par exemple.

Devenir freelance en portage salarial, c'est s'affranchir de l'aspect effrayant, de tout ce que peuvent représenter les obligations liées à la gestion d'entreprise. Néanmoins, le travailleur reste libre de travailler comme il l'entend, et avec qui il l'entend.

Au-delà de la précarité du régime social, l'activité de l'auto-entrepreneur est très encadrée, y compris du point de vue du chiffre d'affaires. De ce côté-là, le portage permet une plus grande liberté. Aucun seuil maximum n'est fixé. On parle d'ailleurs plutôt de seuil minimum pour être accepté en portage.

En effet, il parait normal que l'entreprise qui couvre un travailleur en portage soit assurée de dégager un minimum de bénéfice. Ce seuil est généralement fixé à 2 500 euros mensuels.

Si votre activité est susceptible de dégager un chiffre d'affaires conséquent, il est probablement judicieux de penser à cette solution. Certes, le travailleur est tenu de reverser près de la moitié de son chiffre à l'entreprise, en revanche, rien ne l'empêche de gagner beaucoup plus que les plafonds édictés par la loi pour le régime d'Auto entrepreneur.

Envisager le futur de façon plus sereine

Le choix de devenir freelance est souvient lié au lien de subordination. En effet, nombreux sont ceux qui redoutent le cadre de l'entreprise pour l'autorité et la hiérarchie qui y règnent. Cependant, une question demeure lorsqu’on lance son activité indépendante : « comment trouver des clients et des missions ? ». 

En se débarrassant de l'aspect administratif, il devient bien plus aisé de passer du temps à prospecter, pour aller à la rencontre de potentiels clients. Mieux encore, certaines sociétés de portage font profiter leurs salariés d'un réseau étendu. Cet aspect s'avère porteur pour les deux parties : plus le salarié produit, plus l'entreprise profite du retour financier. 

Pour un auto-entrepreneur connaissant des difficultés à se tisser un réseau porteur, cela peut réellement changer le cours de sa carrière. En retrouvant le statut de salarié grâce au portage salarial, il se libère des contraintes patronales, tout en profitant d'un réseau professionnel intéressant. Et il ne cesse pas pour autant d'être indépendant.

De plus, la trésorerie des auto-entrepreneurs peut souffrir de clients mauvais payeurs, le recouvrement d'impayés est un vrai cauchemar. Rien n'est plus frustrant pour un entrepreneur. Là encore, l'entreprise de portage garantit votre salaire du travailleur, dès lors que le travail a été effectué. C'est elle qui se chargera de faire en sorte que la situation soit régularisée.

Peut-on cumuler retraite et portage social ?

Nombreux sont les retraités à quitter la vie professionnelle alors qu'ils ont encore beaucoup à partager. Toutefois, les avantages et inconvénients du statut d'auto-entrepreneur peuvent freiner plus d'une initiative.

Être retraité et en portage salarial est une option. Là encore, il doit s'agir d'une activité de services ou de conseil. 

Partir à la retraite ne signifie pas nécessairement sortir totalement de la vie active. Certains sont même tenus de continuer à travailler pour arriver au fameux nombre de trimestres cotisés nécessaires pour se retirer.

Que ce soit par nécessité ou par envie, sachez qu'il est possible de travailler en tant que consultant ou formateur par exemple, même une fois l'âge légal de départ atteint. Affilié à une structure de portage, un retraité peut parfaitement compléter ses revenus ou continuer à cotiser, le tout de façon légale et encadrée. Attention de ne pas dépasser le seuil de revenus cumulés autorisé. Si c'est le cas, le versement de la pension peut être interrompu.

En clair : pension + salaire en portage < ou = moyenne des 3 derniers salaires perçus. Ce cumul ne doit pas excéder 160 % du SMIC. Là encore, dans le cas contraire, le versement de la pension sera suspendu.

Au-delà de toute obligation légale, l'intérêt de ce dispositif est évident. Un jeune retraité bénéficie d'une expérience métier évidente, d’un réseau étendu et de clients prêt à leur faire confiance. Dans cette optique, exercer une activité de conseil permet d'intervenir auprès d'entreprises en recherche de formateurs ou d'expert à même de partager sur le thème de son activité.

Certes, la retraite est souvent durement gagnée, mais le besoin de continuer une activité professionnelle est normal. Un retraité peut avoir encore beaucoup à partager. C’est pourquoi, une activité en portage peut représenter une façon de prendre sa retraite progressivement. Au lieu de tout arrêter du jour au lendemain, il est possible de passer par une période de transition plus ou moins longue. Ce peut être un bon moyen de rester en activité, à son propre rythme, tout en touchant un revenu complémentaire. Le remède idéal pour éviter l’ennuie que représente le départ en retraite chez certains.

Le portage : une solution pour de nombreux profils de travailleurs

En conclusion, le portage ne concerne pas qu'un seul type de profil de travailleur. Nombreux sont ceux qui pourraient l'envisager comme une alternative aux autres statuts. 

Plus sécurisant et rassurant que l'auto-entrepreneuriat, moins contraignant qu'une activité salariée, le portage permet à la fois souplesse et encadrement. Le travailleur cotise pour sa retraite, pour son assurance chômage, ainsi que pour son assurance santé, tout en menant son activité comme il l'entend.

Certes, ce dispositif a un coût, mais force est de constater qu'il procure énormément de confort à l'entrepreneur. Ce dernier peut entièrement se consacrer à sa prospection et son activité. L'ensemble de l'aspect administratif sera traité par la structure dont il dépend.

Ce peut être un moyen de lancer une activité, d'envisager sa carrière différemment, de s'affranchir d'une hiérarchie parfois pesante, ou simplement de compléter sa retraite. Le portage séduit de plus en plus de travailleurs en France. 

Si vous souhaitez lancer votre activité de service, mais que vous en êtes encore à l'étape du choix de statut, peut-être le portage salarial vous permettra de démarrer plus sereinement. Affranchi des contraintes administratives, vous pourrez entièrement vous dédier à votre réussite. 

Pour approfondir le sujet :